Versions d'essai gratuites piur particulliers
 Versions d'essai gratuites pour enterprise

Kaspersky Lab et Facebook annoncent un partenariat pour mieux sécuriser le réseau social

16 oct. 2012
Actualités Business

 

Facebook bénéficie désormais des compétences reconnues de Kaspersky Lab en matière de prévention et de lutte contre les menaces informatiques



 

 

 

Kaspersky Lab, éditeur reconnu de solutions de sécurité informatique, s’associe avec Facebook (NASDAQ : FB) dans le cadre d’un partenariat visant à renforcer la sécurité du réseau social, aussi bien en ligne que hors connexion.
Kaspersky Lab fournit désormais à Facebook des données actualisées en permanence sur les menaces logicielles les plus récentes à travers le monde, afin de protéger les membres du réseau social contre l’accès par inadvertance à des pages Web malveillantes.

 

Les utilisateurs sont tentés de cliquer sur un lien « partagé » par un ami et les cybercriminels mettent cette « confiance » à profit. Des URL malveillantes peuvent ainsi être diffusées automatiquement parmi la liste de contacts personnels d’une victime à son insu, donnant ainsi aux liens frauduleux en question  une légitimité apparente.
Dorénavant, lorsqu’un membre de Facebook transmet ou clique sur un lien partagé par ses amis, ce dernier est instantanément comparé à la liste noire des URL malveillantes de Kaspersky Lab.
S’il correspond à l’une des URL de « mauvaise réputation », dont la liste est communiquée à Facebook par Kaspersky Lab et d’autres spécialistes de la sécurité, l’utilisateur est immédiatement averti et son accès à la page Web concernée est bloqué. La mise en danger des informations personnelles et de l’ordinateur de l’utilisateur, mais aussi la propagation de liens malveillants sont ainsi évités

Costin Raiu, directeur de l’équipe GReAT (Global Research & Analysis Team) de Kaspersky Lab déclare « Au cours des dix dernières années, nous avons observé une explosion des volumes d’informations personnelles que les utilisateurs sont prêts à partager volontairement, ce qui aiguise naturellement l’appât du gain des cybercriminels, lesquels créent des escroqueries et des programmes malveillants ciblant spécifiquement les réseaux sociaux. La protection des internautes nécessite à la fois une sensibilisation et une technologie de sécurité de haut niveau, l’une étant indissociable de l’autre. En nouant ce partenariat avec Facebook, Kaspersky Lab entend ainsi apporter les deux »

Au sein de Kaspersky Lab, plus de 800 experts anti-malware travaillent à travers le monde, 24 heures sur 24, à lutter contre la cybercriminalité en analysant plus de 125 000 menaces par jour.
En outre, grâce aux informations du réseau Kaspersky Security Network, une base de connaissances alimentée  par les clients  partageant volontairement et en temps réel des données sur les tentatives d’infection ; les activités malveillantes et les sources des nouvelles menaces, les experts de Kaspersky Lab peuvent se livrer à des analyses et protéger efficacement les 300 millions d’utilisateurs des produits et technologies de la société dans le monde.

Information et protection des utilisateurs de Facebook

Kaspersky Lab est convaincu que l’information des utilisateurs constitue la première ligne de défense contre la cybercriminalité. Outre l’envoi  à Facebook de données relatives aux menaces, la société dispensera également des conseils d’expert et publiera des articles informatifs sur la page Facebook Security, cette page tenant ainsi  la communauté informée des dernières cyber-menaces et rappelant régulièrement les bonnes pratiques à respecter pour une navigation sécurisée.

« Dorénavant, les utilisateurs de Facebook pourront bénéficier des informations et technologies de Kaspersky Lab, notamment ses listes d’URL malveillantes et l’ajout de ses logiciels antivirus à l’AV Marketplace. Nous nous réjouissons que nos sociétés collaborent à renforcer la sécurité sur et en dehors de Facebook » ajoute Joe Sullivan, directeur de la sécurité de Facebook.

Pour plus d’informations sur ce service Facebook, rendez-vous sur www.facebook.com/security.

  PARTAGER