9 mars 2016

[Etude Kaspersky] Internautes et vie privée : Je t'aime moi non plus !

On a beau connaître les bons gestes pour protéger les gens et les choses qui nous sont chers, il n’est pas toujours facile de les mettre en pratique quand le temps nous manque au quotidien.

On a beau connaître les bons gestes pour protéger les gens et les choses qui nous sont chers, il n’est pas toujours facile de les mettre en pratique quand le temps nous manque au quotidien. Ceci est particulièrement vrai avec la technologie.

Qui n’a jamais assisté, impuissant, à l’inexorable chute de son smartphone depuis sa poche (ou son sac à main) alors qu’il cherchait juste à récupérer ses clés de maison ? Si la mécanique est un peu différente sur Internet, nous avons malheureusement tendance à laisser trainer nos données, conscients que d’autres peuvent les voir et y toucher, mais sans pour autant prendre le temps de les protéger.

C’est ainsi ce que révèle le plus grand acteur privé dans les solutions de sécurité informatique Kaspersky Lab dans sa grande étude annuelle portant sur le comportement des consommateurs vis à vis de la gestion de leur vie privée en ligne.* 

En voici les principaux enseignements:

  • 79 % des utilisateurs européens n'apprécient pas les sites web qui traquent leur localisation ou leur activité online.
  • Seulement un quart (27 %) des utilisateurs européens utilisent le mode "privé" de leur navigateur web, tandis qu'ils sont 11 % seulement à avoir installé un programme spécial afin de ne pas être traqués.
  • Paradoxalement, 41 % des utilisateurs ne prennent aucune mesure pour se protéger de telles pratiques.

Nos conseils pratiques pour éviter cela

  • Modifiez les réglages de votre navigateur web : désactivez l'installation automatique d'add-on, bloquez les sites que vous ne connaissez pas et les fenêtres pop-ups, activez la vérification automatique des certificats de sécurité (SSL) et enfin bloquez les cookies des sites inconnus.
  • Lorsque vous installez un logiciel gratuit, décochez toutes les options activées par défaut (ajout de barres d'outils, plug-ins et extensions). Dans le cas contraire, c'est en toute légalité que vos données seront collectées à votre insu.
  • Utilisez le plus possible les sites HTTPS où le S signifie que la connexion est sécurisée. Bannissez tous les services type webmail, réseaux sociaux et e-commerce qui n'utilisent pas une liaison encryptée.
  • N'hésitez pas à utiliser deux navigateurs web différents : un pour les services web (réseaux sociaux, webmail, e-commerce, outils de productivité) et un autre pour le reste de la navigation web. Ainsi, votre activité online ne pourra pas être associée à votre identité.
  • Utilisez un VPN, c’est-à-dire un logiciel qui va chiffrer automatiquement tout ce que vous envoyez sur la toile.
  • Enfin, vous pouvez utiliser les fonctionnalités de navigation privée d'un outil dédié tel que Kaspersky Internet Security, qui se chargera pour vous d'ôter automatiquement vos informations privées afin que vous puissiez naviguer en toute discrétion.
* Etude Kaspersky "Are you cyber savvy ?", 18.000 utilisateurs internet de plus de 18 ans interrogés dans 16 pays à travers le monde. 1.059 répondants en France. Septembre 2015. Retrouvez l'étude complète ici

Articles related to Actualités Produits