Ferrari : la cybersécurité sur les chapeaux de roues

« La capacité de Kaspersky Lab à comprendre nos besoins fait partie des avantages dont nous avons pu profiter dans le cadre de notre collaboration…
Aujourd'hui, notre partenariat technique s'est davantage développé. »

Vittorio Boero, Directeur des systèmes d'information, Ferrari S.p.A.

NOUS CONTACTER

Connecter, détecter, protéger

Lorsque vous représentez l'une des marques les plus emblématiques au monde et accessoirement la meilleure équipe de l'histoire de la Formule 1, et que la sécurité des personnes repose sur la précision et la disponibilité de vos données, vous ne pouvez pas vous permettre de prendre des risques. C'est la raison pour laquelle Ferrari fait confiance à Kaspersky Lab pour assurer sa cybersécurité.

De la fameuse usine de Maranello jusqu'aux circuits de Formule 1, plus de 5 000 terminaux et systèmes Ferrari sont sécurisés dans le monde par les plus grands experts de la sécurité informatique, Kaspersky Lab.

De plus, les voitures connectées, l'Internet des objets et une présence Web en constante évolution font partie de la vision technologique et des projets d'innovation des deux entreprises. C'est pourquoi Kaspersky Lab développe actuellement son partenariat technologique avec Ferrari en fournissant une protection qui s'étend au-delà des appareils pour couvrir les données elles-mêmes, 24h/24, 7j/7.

« Même si nous travaillons dans des secteurs différents, nous sommes unis par les mêmes valeurs commerciales fondamentales : le leadership technologique, une passion pour l'innovation et une envie de nous améliorer sans cesse », explique Eugene Kaspersky, fondateur et PDG de Kaspersky Lab.

Vitesse, sécurité et innovation de pointe… Tels sont les ingrédients pour développer un partenariat fructueux.

Une cybersécurité active à tout instant. N'importe où.

En plus des quelque 300 000 nouveaux programmes malveillants découverts chaque jour par les experts de Kaspersky Lab, les nouvelles menaces ne cessent d'évoluer. Alors que les cybercriminels développent des outils conçus spécialement pour chacune de leur victime, les indicateurs de compromission ne suffisent plus pour aider les entreprises à détecter les attaques. Un nombre croissant de logiciels malveillants et d'attaques par déni de service distribué (DDoS) touchent désormais les appareils dans cette ère de l'Internet des objets. On découvre donc de nouvelles zones de vulnérabilité, notamment dans les environnements de production nouvellement connectés où la cybersécurité n'est pas toujours une évidence.

Dans ce contexte, la connaissance de vos faiblesses est aussi importante que votre capacité à détecter et à empêcher les cyberattaques. Une entreprise du niveau de Ferrari doit absolument allier cette prise de conscience aux dernières recherches sur les menaces pour anticiper les obstacles à venir. Il ne suffit pas d'un partenaire de sécurité qui évolue en même temps que les dernières menaces, il faut un partenaire qui a une longueur d'avance sur elles et qui anticipe les vulnérabilités de la plupart des technologies numériques novatrices.

C'est pour cette raison que Ferrari a décidé d'approfondir son partenariat avec Kaspersky Lab. En plus de protéger l'infrastructure traditionnelle de l'entreprise comme les terminaux et les systèmes ERP et PLM, Kaspersky Lab travaille aujourd'hui avec Ferrari pour protéger son environnement numérique en effectuant des tests de pénétration, en évaluant les vulnérabilités et en réalisant une veille stratégique sur les menaces.

Protection de la marque, disponibilité garantie

Avec une présence internationale sur Internet et une marque prestigieuse à protéger, il était primordial que le partenaire choisi pour protéger l'entreprise italienne n'ait pas seulement les capacités d'agir à l'international, mais que ses recherches sur les menaces, ses analyses et son expertise aient également cette portée.

La protection contre les failles Web connues, associée à une veille stratégique des menaces et à une évaluation des vulnérabilités pour anticiper et atténuer les menaces avant qu'elles ne deviennent problématiques représentent une nouvelle couche des services en cybersécurité que Kaspersky Lab propose pour protéger l'une des plus grandes marques mondiales. Une analyse à la demande avec un impact minimal sur les performances, la protection contre les attaques DDoS, la capacité à fournir une veille stratégique sur les menaces exploitable en respectant des spécifications de plateformes strictes et la confidentialité lors de la création de rapports… Voilà quelques arguments qui ont permis à Kaspersky Lab de sortir en pole position après les tests rigoureux de Ferrari.

Une sécurité sans faille ni compromis

Mais la sécurité ne se limite pas à Internet : la disponibilité globale des systèmes, des infrastructures et des applications qui les utilisent est d'une importance capitale, tout comme la performance : « Vous vous en doutez, chez Ferrari, la performance est essentielle. Nous devons donc garantir la sécurité, et ce sans aucun compromis », déclare Francesca Duri, Directrice technique.

Chargée d'assurer la disponibilité de l'infrastructure informatique des sites de production de Ferrari, Francesca Duri affirme que les solutions industrielles de cybersécurité de Kaspersky Lab se distinguent sur un marché où peu de fournisseurs traditionnels peuvent offrir ce genre d'expertise : « J'ai été très agréablement surprise lorsque j'ai appris, en travaillant avec Kaspersky Lab, que l'entreprise proposait déjà des solutions de sécurité dans ce secteur. Nous voulons nous assurer que tous nos domaines d'activité bénéficient du même niveau de cybersécurité, et c'est pour cela que notre collaboration existe et perdurera ».

Une longueur d'avance grâce à des performances élevées

Ferrari exploite l'une des chaînes de production les plus sophistiquées au monde en associant des processus fortement automatisés à des techniques de précision, des données de test et une équipe composée de plus de 2 000 collaborateurs. L'entreprise dispose en effet d'une infrastructure complexe de premier plan aux exigences uniques en matière de sécurité.

Tout cela sans prendre en compte les exigences d'un week-end de course : avec plus de 60 Go de données par voiture s'accumulant tout au long de la course, et les nombreuses simulations en temps réel qui ont recours à ces mêmes données, l'enjeu est conséquent.

« La capacité de Kaspersky Lab à comprendre nos besoins fait partie des avantages dont nous avons pu profiter lors de notre collaboration...», explique Vittorio Boero, Directeur des Systèmes d'Information. « J'ai choisi de travailler avec Kaspersky Lab en 2012, quand je suis arrivé chez Ferrari ». Comme toutes les meilleures relations, elle continue de se développer et d'évoluer autour d'une vision, d'une compréhension et d'une expertise communes.