Vols sur comptes bancaire en ligne: La moitié des consommateurs pensent que les banques les rembourseront !

11 mars 2014
Actualités Business

Une enquête menée par B2B International pour Kaspersky Lab révèle que 45% des consommateurs pensent que leurs banques les rembourseront en cas de vol sur leurs comptes en lignes. Ce type d’attaque s’avère contraignant pour les consommateurs mais représente aussi un risque pour les banques en compromettant leur réputation ainsi que la fidélité de leur clientèle. Kaspersky Lab a donc développé Kaspersky Fraud Prevention, un service proposé aux sociétés bancaires qui répond à des tendances majeures dans le secteur financier.

Plus de 45 % des utilisateurs qui gèrent leurs finances via Internet sont convaincus que leur banque les remboursera s’ils sont victimes d’un vol sur leur compte en ligne. C’est ce que révèle l’enquête sur les risques de sécurité pour les consommateurs réalisée par le cabinet d’analystes B2B International en collaboration avec Kaspersky Lab. Cette confiance de leur clientèle risque d’avoir un impact sur les établissements financiers, lesquels peuvent subir des préjudices tant pécuniaires que réputationnels en cas de vol résultant d’une cyberattaque.

Les données du réseau Kaspersky Security Network montrent qu’en 2013 les produits de Kaspersky Lab ont protégé quelque 1,9 million d’utilisateurs contre des malwares capables de dérober de l’argent en ligne. En outre, le nombre de cybermenaces financières ne cesse de croître. Selon les statistiques de Kaspersky Lab, une page Web de phishing sur quatre imite le site d’une banque, d’une boutique ou d’un service de paiement authentique. Ces pages contrefaites ont pour but d’inciter les internautes à divulguer leurs coordonnées bancaires. Dans le même temps, les auteurs de malwares continuent de créer de nouveaux programmes malveillants leur donnant accès aux comptes en ligne et d’inventer de nouveaux moyens de contourner les outils de sécurité mis en place par les banques.

Il n’est guère surprenant que les cybercriminels préfèrent s’attaquer aux ordinateurs des utilisateurs plutôt qu’à l’infrastructure informatique sécurisée des banques : il est en effet bien plus facile de subtiliser des données sur un équipement personnel. En outre, les consommateurs ignorent souvent les risques et négligent les mesures élémentaires de sécurité lorsqu’ils font appel à des services financiers en ligne, bancaires ou autres. L’étude de B2B International indique que 28 % des personnes interrogées ne vérifient pas l’authenticité des sites Web sur lesquels ils saisissent des informations confidentielles, tandis que 34 % d’entre elles ne prennent aucune précaution pour éviter l’interception de leurs données sur les réseaux Wi-Fi publics.

Cette indifférence vis-à-vis de la sécurité personnelle en ligne est liée, entre autres, à la conviction que les banques rembourseront leurs clients en cas de vol à la suite d’une cyberattaque. 45 % des participants à l’enquête pensent que leur banque leur restituera l’argent volé par des cybercriminels et 57 % sont certains que celle-ci a déjà pris toutes les mesures de sécurité nécessaires.

Le vol de comptes clients a des conséquences sur l’activité des établissements : en dehors du coût financier, il compromet également la réputation d’une société et la fidélité de sa clientèle. Les entreprises emploient diverses méthodes pour protéger leurs clients de la cyberfraude. Cependant, dans la pratique, une protection complète des transactions en ligne ne peut être assurée que par des solutions dédiées, conçues pour répondre à la nature spécifique des cybermenaces financières. En particulier, ces solutions peuvent réduire le nombre d’incidents donnant lieu à des remboursements à des clients.

Après analyse des demandes du marché et fort de sa vaste expérience de la protection des utilisateurs contre les cyberattaques, Kaspersky Lab a créé la plate-forme Kaspersky Fraud Prevention pour les acteurs de la finance et du e-commerce. Cette solution répond également à des tendances majeures dans le secteur financier, telles que l’utilisation de tablettes et de smartphones pour des paiements en ligne. Kaspersky Fraud Prevention fonctionne sur les ordinateurs Windows et Mac, mais aussi sur les plates-formes mobiles Android et iOS. En dehors de la protection des terminaux clients, la plate-forme intègre aussi des composants serveurs capables d’identifier les activités frauduleuses, même si le client n’a pas installé la solution de sécurité sur son équipement.

Les services professionnels de Kaspersky Lab font également partie intégrante de la plate-forme, afin de mieux sensibiliser les entreprises aux cybermenaces financières et de les aider à les combattre de manière optimale. L’approche complète de la sécurité et les technologies éprouvées qui caractérisent Kaspersky Fraud Prevention permettent aux banques de protéger avec fiabilité leurs clients contre la cybercriminalité et de sauvegarder leur propre réputation.

  PARTAGER