10 conseils pour des vacances en toute sécurité

Conseils

Il est très tentant de partager instantanément les moments les plus excitants de vos vacances avec votre famille et de vouloir rendre vos amis un peu jaloux. C’est pourquoi nous emmenons souvent nos smartphones, nos tablettes et nos appareils photos dans notre sac de voyage et que nous essayons de nous connecter quelques heures seulement après avoir atteint notre destination. Malheureusement, les données en itinérance coûtent souvent cher, les réseaux Wi-Fi publics et gratuits sont donc souvent la solution pour les touristes. Ce scénario est très courant – et risqué pour de nombreuses raisons. Voici nos conseils pour voyager de manière sécurisée :

 

1. Protégez-vous des vols de données. La perte d’un appareil est toujours un problème majeur pour les utilisateurs qui continuent à égarer ou à se faire voler leurs appareils. Une sécurité physique est une première étape basique et essentielle pour protéger vos informations personnelles et vos identifiants bancaires. Vous ne pouvez pas enchaîner votre smartphone à votre poignet, mais certaines contre-mesures existent. Vous pouvez activer la localisation GPS afin de localiser votre téléphone et une option de suppression des données à distance qui vous permettra de supprimer vos données si vous ne retrouvez pas votre appareil. Une telle fonction est disponible avec Kaspersky Mobile Security. La même option est disponible sur les tablettes et même sur les ordinateurs portables.

2. Verrouillez votre écran à l’aide d’un mot de passe afin d’éviter que quelqu’un ne puisse physiquement accéder à votre appareil ainsi qu’à vos informations personnelles.

3. Sécurisez tous vos appareils. Les ordinateurs portables, les appareils photos, les smartphones, les tablettes, tous sont exposés à des risques. Les cybercriminels espionneront souvent les réseaux publics pour intercepter les données qui sont transférées sur le réseau, ce qui inclut les identifiants bancaires des utilisateurs, les mots de passe et autres formes d’informations personnelles.

4. Installez votre propre connexion VPN et utilisez-là alors que vous vous connectez sur un réseau Wi-Fi public ou à l’Internet de votre hôtel. Les cybercriminels utilisent souvent les connections Internet pour mener des attaques malveillantes sur des utilisateurs peu scrupuleux.

5. Vous devez faire très attention aux connections Wi-Fi publiques. Quand vous utilisez le Wi-Fi dans un café ou à l’aéroport, vérifiez la connexion publique en demandant des informations sur le point d’accès et l’adresse IP à un employé. Certains utilisateurs malveillants créent de fausses connexions Wi-Fi avec des noms similaires à ceux des lieux offrant la connexion Wi-Fi.

6. Quand vous utilisez un réseau Wi-Fi public ne vous connectez pas à des sites qui pourraient potentiellement diffuser des informations sur votre identité ou des informations personnelles, tels que Facebook, Twitter, des sites de banque ou tout autre site possédant vos informations de carte bancaire. Pour cela, utilisez plutôt le réseau de votre téléphone portable.

7. Utilisez une logiciel antivirus de qualité sur tous vos appareils.

8. Évitez d’utiliser vos services bancaires en ligne, vos comptes personnels ou des sites d’achats en ligne à partir d’ordinateurs publics (cyber-cafés, aéroports, bars, hôtels, bibliothèques). Ces ordinateurs pourraient être dotés de logiciels espions permettant d’enregistrer vos frappes de clavier et d’intercepter le trafic Internet.

9. Ne laissez pas votre Bluetooth allumé tout le temps afin d’éviter que quelqu’un ne puisse accéder à vos données ou les intercepter.

10. Afin d’éviter les connexions non-sécurisées et les frais de données itinérantes, vous pouvez louer une clé d’accès Internet 3G/4G sur place.

Bonus : Lorsqu’on part en voyage et que nos billets d’avions sont entre nos mains, pour certains l’occasion est trop bonne pour rendre jaloux les copains. Alors on poste ses billets sur les réseaux sociaux, histoire de mettre l’eau à la bouche de son entourage. Ne faites pas ça ! En réalité, la dernière chose à faire est de publier sur Internet un billet ou une carte d’embarquement. Ce bout de papier contient des données qui permettent à n’importe qui de voler votre billet (on n’exagère pas), récolter des miles (points de fidélité) ou même vous jouer un mauvais tour. (Plus d’infos : https://www.kaspersky.fr/blog/33c3-insecure-flight-booking-systems/6491/)