Expédition des 7 volcans : au sommet du pic d’Orizaba

11 Nov 2013

Alors qu’en Europe et en Russie on se prépare pour l’hiver et on se plaint du temps, la courageuse et solitaire Olga Rumyantseva vient d’escalader un volcan de plus. Souvenons-nous qu’Olga a décidé d’escalader les plus hauts volcans de chaque continent – en solitaire et avec le soutien de Kaspersky Lab.

orizabo-feat (1)

Nous avons mentionné le temps car il est difficile de continuer à se plaindre quand vous pensez au temps qu’il doit faire cinq kilomètres en dessous du niveau de la mer.

Le plan était d’escalader le pic d’Orizaba, le plus haut volcan d’Amérique du Nord qui se situe au Mexique. Avec ses trois miles d’altitude, il est considéré comme la plus haute montagne du Mexique et la troisième plus haute d’Amérique du Nord. Pour Olga, il ne s’agit pas de sa première ascension de la montagne, l’environnement est donc relativement familier pour elle. Le premier jour de son arrivée, elle a loué une voiture et est arrivée à Puebla, son endroit préféré pour se reposer au Mexique. Le jour suivant, elle est arrivée à Tlachichuca, le point de départ de toutes les expéditions jusqu’au pic d’Orizaba. Là-bas, elle a rejoint Señor Conchello, un guide très célèbre qui, depuis 30 ans, aide les alpinistes à atteindre le premier refuge (qui s’élève à 4200 mètres). Il vend également de l’eau et du gaz, car les deux substances sont rares au sommet d’Orizaba.

orizaba volcan

Olga a passé la journée à s’adapter au climat et à marcher jusqu’au début de la neige (à 4800 mètres d’altitude). Après cette marche, notre alpiniste a commencé à avoir très froid. À 3 heures du matin, ne parvenant pas à dormir à cause d’un mal de gorge, elle a décidé de commencer son ascension, sinon elle aurait dû rentrer chez elle. Elle a donc pris son courage à deux mains et a commencé. Elle a perdu son chemin plusieurs fois à cause de l’obscurité mais elle a cependant réussi à atteindre le sommet ! Le vent était très fort et froid et Olga a eu du mal à faire tenir le drapeau. Néanmoins, un autre groupe d’alpinistes est arrivé et a aidé Olga à immortaliser ce moment historique. Elle est ensuite redescendu en toute sécurité mais elle s’est rendu compte qu’elle avait perdu sa voix. Quel dommage, surtout quand tout le monde vous félicite et essaie de vous parler et que vous ne pouvez pas vous exprimer correctement.

Nous souhaitons à Olga de se rétablir très rapidement. Cette ascension nous rappelle une fois de plus qu’il n’est pas toujours facile d’atteindre son but, mais nous fournissons des efforts importants tous les jours pour accomplir notre travail malgré les complications. Pendant ce temps, Olga se repose et reprend des forces sur la côte du Golfe du Mexique avant sa prochaine ascension. Prochaine destination : le Nevado Ojos del Salado au Chili.