Astuces pour protéger vos enfants en ligne

24 Sep 2019

Il est plus renfermé et silencieux que d’habitude. Maintenant que vous y pensez, ça fait un moment qu’il est sur son téléphone alors qu’il a fini de faire ses devoirs depuis plusieurs heures maintenant.
« Qu’est-ce que tu fais ? »
Pas de réponse.
Vous essayez encore une fois. « Mon ange, que fais-tu au téléphone ? »
« Rien ! Laisse-moi tranquille ! » répond d’un ton sec votre enfant, pourtant adorable d’habitude.
Qu’est-ce qu’il se passe ? Est-il tombé sur quelque chose qu’il n’aurait pas dû voir ? Est-ce que quelqu’un l’intimide ? Vous n’en êtes pas certain mais vous savez que cela a probablement quelque chose à voir avec son appareil et Internet. Mais comment pouvez-vous aller au fond des choses et aborder cette question épineuse ?

Le monde en ligne regorge de ressources éducatives, d’informations et de divertissement. Utilisé correctement, il peut offrir d’énormes avantages à chaque enfant. Le problème est que, selon une récente étude publiée par Kaspersky, les parents ne savent pas vraiment comment protéger leurs enfants en ligne. Parmi eux, 84 % se demandent à quoi leur enfant pourrait être exposé lorsqu’il navigue sur Internet.

Au niveau mondial, plus de 9 enfants sur 10, ayant entre 7 et 12 ans, possèdent un appareil permettant de se connecter à Internet, un smartphone ou une tablette. Il semblerait que même s’ils s’inquiètent des nombreuses menaces qui pèsent sur les enfants en ligne, allant de l’exposition à des contenus sexuels et violents à la manipulation psychologique active, les parents ressentent toujours le besoin de leur donner un appareil pour qu’ils puissent se connecter. Naturellement, cette croissance exponentielle de la technologie dans nos vies modernes a laissé les parents dans l’incertitude quant à la façon de trouver le bon équilibre : protéger leurs enfants lorsqu’ils sont en ligne tout en les laissant utiliser Internet pour certaines activités scolaires et pour échanger avec leurs amis.

J’ai deux adolescents et, à mesure qu’ils grandissent, il m’est apparu primordial de me renseigner sur les risques et les responsabilités que comporte le fait de laisser mes enfants passer du temps en ligne, surtout depuis qu’Internet a évolué.

En tant que psychologue, je suis bien consciente du mal que peuvent subir les enfants et les jeunes lorsqu’on les laisse naviguer dans l’univers complexe d’Internet sans les conseiller, les orienter ou les superviser correctement. 60 % des familles disent avoir vécu ou vu directement un incident qui menaçait leur sécurité en ligne ; les enfants ayant vu du contenu à caractère sexuel ou violent et la dépendance à Internet sont les cas les plus courants. Encore plus effrayant, 13 % ont déjà été confrontés à la manipulation psychologique en ligne et 14 % ont été victimes de vol d’identité et d’informations. Nous entendons trop souvent parler de situations regrettables où des jeunes ont fait confiance à des personnes en ligne et ont communiqué des informations personnelles et sensibles avant de découvrir que l’ « ami » en question était en réalité un prédateur déguisé.

Les parents ne doivent pas seulement s’inquiéter des acteurs intentionnellement malveillants. Nous voyons tous les jours des contenus qui nous mettent la pression pour que l’on soit conforme à certaines normes corporelles. Dès leur plus jeune âge, les enfants voient des publicités avec des messages troublants sur les pilules amincissantes, la chirurgie esthétique et plus encore. Et même si certains parents peuvent ne pas trouver ces messages trop inquiétants, de plus en plus de données indiquent qu’ils affectent l’amour propre des plus jeunes et que ces derniers peuvent avoir du mal à accepter leur corps.

J’ai lu d’innombrables articles dans la presse au sujet d’enfants qui dépensent involontairement des milliers d’euros en achetant des produits à travers les applications sans que leurs parents ne le sachent. Pourtant, ces articles ne semblent pas avoir d’effet dissuasifs. Ils suggèrent même que les parents ne connaissent pas les risques que représente la technologie intelligente pour les enfants.

Je comprends parfaitement que les parents ne veuillent pas craindre le monde virtuel. C’est un domaine d’information de masse et une plate-forme démocratique qui concerne l’éducation. En tant que mère, j’adhère à tout ce qu’Internet a à offrir à mes enfants, mais je reconnais aussi qu’en tant qu’adulte de la famille, c’est à moi de me renseigner sur la meilleure façon de surveiller et de protéger l’expérience virtuelle de mes enfants. Nous devons trouver un équilibre entre la surveillance et la promotion de l’indépendance, ce qui n’est pas tâche facile. Nous ne pensons pas forcément à tout cela lorsque nous signons pour devenir parent, enseignant ou tuteur. C’est pourquoi nous recherchons souvent des ressources éducatives fiables pour les parents et les enfants.

En général, les parents consacrent 46 minutes pour discuter de la sécurité en ligne avec leurs enfants pendant toute leur enfance. Pourtant, cette recherche démontre que les jeunes passent beaucoup de temps en ligne sans aucune surveillance. Pensez à tous les autres domaines où les enfants doivent acquérir de nouvelles compétences, qu’il s’agisse d’un nouveau sport, d’apprendre à lire ou de comprendre comment traiter un projet artistique. Dans tous ces cas, les enfants sont instruits, conseillés, supervisés et guidés pour s’assurer qu’ils comprennent pleinement ce qu’ils font. De plus, ce type d’enseignement s’étend sur toute la durée de leur éducation.

Les parents doivent adopter une approche similaire pour le monde virtuel. Cela signifie qu’il faut vérifier régulièrement le comportement de votre enfant en ligne, ce qui peut être aussi simple que de lui demander ce qu’il a fait et de discuter de ses expériences positives et négatives. Il est également essentiel de connaître le type de contenus auxquels ils sont exposés pour que vous puissiez les informer et les protéger.

J’imagine mon monde virtuel comme mon monde physique. J’ai installé de nombreuses mesures de sécurité chez moi ; fenêtres qui se ferment à clé ou encore un système d’alarme qui me prévient si ma maison est compromise, car je veux assurer la sécurité de mes enfants. Je sais que même si mes enfants peuvent être en sécurité dans leur chambre, ils peuvent être exposés à divers dangers virtuels, à moins que je ne possède un système de cybersécurité très efficace qui offre des fonctions telles que le filtrage de contenu, le contrôle de l’utilisation des applications et les alertes en temps réel.

Aucun parent ne veut que son enfant soit victime d’hameçonnage, de doxing, d’intimidation ou d’autres comportements prédateurs. C’est pourquoi il est essentiel de le protéger au mieux contre les menaces et l’exploitation en ligne. Pour ce faire, nous devons utiliser une combinaison d’outils de surveillance parentale et de logiciels, tels que Kaspersky Safe Kids. Cette technologie vous permet de gérer le temps que votre enfant passe sur les écrans et de surveiller les applications qu’il utilise. Vous serez aussi informé de son activité sur Facebook, ce qui signifie que vous verrez toutes les nouvelles connexions.

Parfois, les jeunes se font remarquer par les trolls simplement parce qu’ils commentent une publication sur les réseaux sociaux. Il peut alors être très utile de suivre les interactions qu’ils ont en ligne.

Kaspersky s’assure que les sites pour adultes sont bloqués, ce qui signifie que vos enfants ne verront pas un contenu inapproprié pour leur âge, et nous travaillons en étroite collaboration avec des experts en psychologie pour vous fournir les informations dont vous avez besoin pour savoir comment parler à vos enfants des dangers en ligne. L’industrie de la cybersécurité ne connaît pas forcément tout sur le rôle parental, c’est pourquoi mon rôle est très important.

Parfois, le logiciel seul ne suffit pas. Par exemple, vous remarquerez peut-être un changement dans le comportement de votre enfant après qu’il ait navigué seul sur Internet. Même si vous utilisez des solutions de protection, rien ne vaut une conversation en tête à tête lorsqu’il s’agit d’éduquer vos enfants. Même si vous utilisez ces types de solutions de cybersécurité en ligne, cela ne veut pas dire que vous ne devriez pas discuter régulièrement du comportement de votre enfant sur Internet et des risques auxquels il s’expose.

Si vous remarquez que votre enfant semble anormalement silencieux, ou à l’inverse plein d’entrain, après avoir passé du temps en ligne, ou sur leur technologie intelligente, il se peut qu’il ait vécu une expérience virtuelle négative et il est préférable d’en parler.

Ce qui est fantastique avec ce type de communication ouverte, c’est que vous identifiez les risques et les problèmes avant qu’ils ne deviennent incontrôlables. En même temps, vous montrez à vos enfants à quel point ils vous sont chers.

L’éducation, c’est le pouvoir. En tant que parent, il est de votre devoir de veiller à ce que vos enfants soient en sécurité et bien informés, tant dans le monde physique que dans le monde virtuel. Si vous prenez la question de la cybersécurité au sérieux, ils feront de même. Cela signifie qu’ils pourront profiter de leur vie virtuelle sans crainte et devenir des adolescents et de jeunes adultes qui comprennent la « nétiquette ».

Il est vraiment temps d’agir si nous voulons offrir à nos enfants le futur heureux, sain et sécurisé du point de vue virtuel qu’ils méritent incontestablement.

Astuces pour protéger vos enfants en ligne

Voici mes meilleurs conseils pour aider vos enfants à rester en sécurité sur Internet :

• Surfez sur Internet ensemble. En voyant où vos enfants passent leur temps en ligne, vous pouvez savoir comment les garder en sécurité et avoir des conversations plus intéressantes sur leurs activités. Vous pouvez apprendre l’un de l’autre en passant du temps ensemble, en jouant à des jeux en ligne et en faisant bien d’autres choses.

• Gardez les appareils à la vue de tous. Au lieu de laisser vos enfants utiliser Internet dans leur chambre, gardez les appareils dans les zones communes pour vous maintenir au courant de tout problème potentiel. Bonus : les enfants s’autocontrôlent parce qu’ils savent que vous êtes juste là.

• Utilisez une technologie de recherche sûre comme Kaspersky Safe Kids pour avoir l’esprit tranquille lorsque vous n’êtes pas là pour surveiller comment vos enfants utilisent Internet.

• Limitez le temps passé sur Internet. Les enfants ont besoin de limites. Déterminez combien de temps ils peuvent passer en ligne et tenez-vous-y. Les enfants ont besoin d’un ensemble équilibré d’activités pour profiter d’une enfance saine. La plupart des systèmes d’exploitation disposent d’une minuterie pour régler l’activité en ligne.

• Bloquez et signalez. Expliquez à vos enfants comment bloquer et signaler les problèmes qu’ils détectent ou rencontrent sur Internet. Cela aide à créer un savoir-vivre en ligne et permet à vos enfants de se sentir responsables.

• Partagez de façon responsable. Apprenez à vos enfants à agir virtuellement comme ils le feraient dans le monde réel. S’ils n’envisageaient pas d’envoyer, de partager ou de dire quelque chose dans le monde physique, alors ils ne devraient pas le faire dans le monde virtuel.

• Discutez régulièrement avec vos enfants de leurs expériences en ligne. Cela signifie qu’il faut connaître leurs inquiétudes et être à leur écoute. Créez une stratégie de communication pour qu’ils comprennent qu’ils peuvent demander de l’aide chaque fois qu’ils ont des soucis.

• Ne les jugez pas ! Vos enfants rencontreront parfois des problèmes en ligne et votre réaction peut avoir un très grand impact. Au lieu de vous fâcher, aidez-les à trouver une solution pour mieux agir la prochaine fois et vérifiez cela avec eux pour vous assurer qu’ils ont retenu la leçon.

• Soyez réaliste avec vos enfants puisque les informations qu’ils mettent en ligne peuvent y rester pour le reste de leur vie. Expliquez-leur ce qu’il pourrait se passer si un enseignant, un grand-parent ou leur employeur voit les photos. Aidez-les à comprendre quelles pourraient être les conséquences de certaines actions.

• Faites un compte-rendu quotidien ! Chaque jour, parlez dix minutes avec vos enfants avant de vous coucher pour savoir comment s’est passée leur journée, y compris celle en ligne. Demandez-leur de discuter d’un point positif et d’un point négatif qu’ils ont rencontrés en ligne. Cela normalise la conversation et contribue à avoir une approche cyber-intelligente de la sécurité. Vous verrez qu’en peu de temps vous aurez moins l’impression de faire un effort supplémentaire pour « enregistrer ».

• Formez-vous ! Vous avez moins peur de parler du cybermonde avec vos enfants lorsque vous le comprenez. Prenez le temps de vous renseigner sur les tendances, les jeux et les canaux émergents pour comprendre comment ils peuvent affecter l’activité virtuelle de vos enfants.

La cybersécurité dans les contes de fées : Le Loup et les sept Chevreaux