4 façons de verrouiller votre ordinateur sous Windows et macOS

Quatre méthodes pour verrouiller simplement l’écran de votre ordinateur sous Windows ou macOS.

Certains employés considèrent qu’il n’est pas nécessaire de verrouiller l’écran lorsqu’ils laissent leur poste de travail sans surveillance. Pourtant, ce comportement est un élément important de la sécurité informatique d’une entreprise. Si un cybercriminel est physiquement présent dans les bureaux, il peut se servir de l’ordinateur sans surveillance et non verrouillé pour obtenir des informations précieuses ou pour installer un programme malveillant. Ainsi, l’une des règles de base que les employés doivent suivre est de toujours verrouiller leur ordinateur lorsqu’ils quittent leur poste.

La méthode la plus connue est probablement le verrouillage de l’écran depuis le menu. Sous Windows, l’utilisateur doit ouvrir le menu Démarrer en cliquant sur l’icône du logo de Windows puis sur le nom d’utilisateur et sélectionner « Verrouiller ».  Une autre méthode consiste à utiliser le raccourci Ctrl + Alt + Suppr et à cliquer sur « Verrouiller » dans la fenêtre qui s’ouvre, ou tout simplement d’appuyer sur la touche Entrée après avoir utilisé le raccourci Ctrl + Alt + Suppr.

Sous macOS, l’utilisateur doit cliquer sur l’icône d’Apple en haut à gauche de l’écran puis sélectionner l’option « verrouiller l’écran » dans le menu.

Ces actions n’ont rien de difficile, mais elles impliquent plusieurs mouvements de souris et de nombreux clics. À en juger par le nombre de personnes qui ne prennent pas le temps de verrouiller leur ordinateur, il semblerait que beaucoup considèrent que c’est une corvée. La bonne nouvelle est qu’il existe plusieurs façons de verrouiller l’écran de votre ordinateur. Si vous avez perdu tout espoir de convaincre vos collègues d’utiliser l’option de base, proposez-leur d’essayer d’autres méthodes plus simples et plus rapides.

Méthode nº1 : utiliser un raccourci clavier

Vous pouvez verrouiller votre écran en un rien de temps en utilisant quelques touches, et vous n’avez rien à configurer. Les raccourcis pour Windows et macOS sont établis par défaut :

  • Sous Windows (10 ou 11) appuyez sur Windows + L.
  • Sous macOS, la combinaison de touches nécessaire est Contrôle + Commande + Q.

Méthode nº2 : utiliser le bouton d’alimentation

Les Macs les plus récents sont équipés d’une méthode encore plus simple : maintenez votre doigt sur la touche Touch ID pendant quelques secondes pour verrouiller instantanément l’écran. Les claviers Apple qui n’ont pas Touch ID ont une touche spéciale de verrouillage. Inutile de rechercher le bon raccourci clavier puisque ce « bouton » est tout ce dont vous avez besoin.

Malheureusement Windows ne propose pas d’option équivalente. Vous pouvez tout de même configurer votre ordinateur pour que l’écran se mette en veille et se verrouille lorsque vous appuyez sur le bouton d’alimentation. Pour ce faire, ouvrez Mise en veille, puis Paramètres d’alimentation supplémentaires et Choisir l’utilisation des boutons d’alimentation. À côté de Lorsque j’appuie sur le bouton d’alimentation, sélectionnez Veille, puis Enregistrer les modifications. Vous pouvez aussi ouvrir la section Options de connexion et sélectionner Toujours sous Exiger une connexion.

Méthode nº3 : bouger le pointeur

macOS propose une fonctionnalité nommée « Coins dynamiques ». L’objectif est très simple : déplacer le pointeur vers un des quatre angles de l’écran pour lancer une des actions prédéfinies, et l’une d’elles peut être le verrouillage de l’écran. La configuration ne prend que quelques minutes et vous pouvez ainsi verrouiller l’écran en déplaçant le pointeur vers le coin de l’écran correspondant.

Windows n’a pas encore de fonctionnalité « Coins dynamiques ». Il y a tout de même l’outil WinXCorners qui vous laisse l’ajouter au système et vous permet d’utiliser un coin pour verrouiller l’écran, par exemple.

Si vous préférez ne rien installer, Windows propose une autre option similaire. Vous pouvez créer un raccourci sur le bureau qui vous permet de verrouiller l’écran en un double-clic. Pour ce faire, il vous suffit de créer un nouveau raccourci et de saisir le code suivant dans le champ Entrez l’emplacement de l’élément :
%windir%\System32\rundll32.exe user32.dll,LockWorkStation

Méthode nº4 : utiliser l’option Verrouillage dynamique

Enfin, l’option Verrouillage dynamique de Windows 10 et 11 est la meilleure pour les utilisateurs les plus distraits (une connexion Bluetooth est nécessaire). Cliquez ici pour savoir comment la configurer.

Même si macOS n’offre pas cette fonctionnalité par nature, vous pouvez télécharger l’application Near Lock qui fait exactement la même chose. Vous pouvez utiliser votre iPhone ou votre Apple Watch pour verrouiller automatiquement votre Mac. Cette dernière est probablement l’option la plus sûre : vous ne prenez peut-être pas tout le temps votre téléphone avec vous lorsque vous vous déplacez dans les bureaux, alors qu’il est plus probable que votre montre soit toujours à votre poignet.

Évidemment, vous devez toujours configurer tous vos appareils pour qu’ils se verrouillent automatiquement après un certain temps d’inactivité.

Plus de connaissances pour une meilleure sécurité

Pour que les employés de votre entreprise aient les connaissances de base les plus précieuses et les compétences nécessaires en cybersécurité, la formation est la voie à suivre. Vous pouvez, par exemple, en organiser une à l’aide de notre outil Kaspersky Automated Security Awareness Platform.

Conseils

Assurer la sécurité du domicile

Les entreprises de sécurité proposent des technologies intelligentes, principalement des caméras, pour protéger votre maison contre les vols, les incendies et les autres incidents. Mais qu’en est-il de la protection des systèmes de sécurité eux-mêmes contre les intrus ? Nous comblons cette lacune.