Sextorsion sur Internet : une menace pour tout le monde, plus particulièrement chez les ados

2 Août 2016

Le chantage est un crime vieux comme le monde. Les technologies modernes ont contribué à son augmentation (comme pour beaucoup d’autres choses). Les cybercriminels volent de l’argent à leurs victimes de multiples façons. Les méthodes de piratage se servant des SMS et des webcams sont d’une efficacité impitoyable, un crime de type extrêmement personnel, appelé la sextorsion.

Sextortion: A threat for everybody, teenagers in particular

La sextorsion, ou le chantage sexuel, consiste à faire chanter une victime en révélant ses informations intimes, si elle ne paye pas son extorqueur. Dans ce monde connecté, qui est l’ère numérique, nos informations peuvent être dévoilées en envoyant des sextos, des photos intimes et même des vidéos. Les escrocs demandent habituellement de l’argent, mais parfois font du chantage sur des choses plus compromettantes lorsque vous refusez de les payer plus.

Le fait sans doute le plus intéressant sur la sextorsion est que la grande majorité des victimes sont des adolescents. Non pas qu’ils soient connus pour être les plus riches de la population démographique, mais les ados sont des victimes idéales pour la sextorsion.

L’adolescence est l’époque où on cherche à se faire et à entretenir de nouvelles relations (et généralement sans une feuille de route fiable). Les adolescents commencent également à trouver leur propre voie et sont en quête d’autorité, ils leur manque cependant du recul par rapport aux adultes concernant les conséquences de leurs actes.

Une aubaine pour les cybercriminels : beaucoup d’informations censées être protégées, ne le sont pas en réalité. Elles appartiennent à des personnes qui sont émotionnellement vulnérables et facilement humiliées. C’est sans doute la raison pour laquelle 70% des victimes sont des adolescents. La majorité sont des femmes, bien que les garçons n’échappent pas à la menace.

Les malfaiteurs peuvent pirater des comptes ou choisir de s’en prendre directement à une potentielle victime. L’étape suivante est de la menacer en dévoilant ses informations publiquement.

Les victimes obéissent. Elles ont souvent honte et peur du jugement des autres, demander de l’aide impliquant de révéler des secrets compromettants. Et les ados sont très vulnérables. La sextorsion peut les conduire à de sérieux traumatismes psychologiques voire des tentatives de suicide.

Comme pour beaucoup de problèmes affectant les adolescents, la communication est essentielle, et cette dernière est synonyme de challenge. Toutefois, il s’agit aussi d’un problème technologique. Nous avons pour cela quelques conseils qui peuvent vous aider, vous et vos ados, à vous protéger.

Protégez-vous, vous et vos enfants

1. Comprenez bien que tout ce que vous postez en ligne peut être rendu public, il est important d’expliquer cette notion à votre adolescent. Ces informations pourraient être publiées par des hackers ou un destinataire de confiance (ou quelqu’un qui aurait piraté l’ordinateur ou le téléphone de ce dernier). Une fois qu’on publie sur le net, n’importe qui peut partager. Chatter avec des étrangers augmente le risque. Mais d’une façon générale, prenez en compte qu’à partir du moment où vous envoyez du contenu en ligne, il est accessible au public, et peut être lu par n’importe qui, que ce soit votre meilleur ami, des professeurs ou des grands-parents.

2. Pratiquez une bonne cybersécurité. Utilisez des mots de passe sécurisés et l’authentification à deux facteurs afin de protéger vos réseaux sociaux, vos services de messagerie et boîtes mails. Pensez à toujours mettre à jour votre logiciel de sécurité. Kaspersky Internet Security protège votre webcam des accès non autorisés.

3. Restez vigilant et tenez-vous au courant des dernières menaces. Les crimes tels que la sextorsion concerne tout le monde. Partagez les informations que vous connaissez sur ce type de menaces, mieux vaut prévenir que guérir.

4. Informez vos enfants des fraudes sur Internet et des cybercriminels. On comprend qu’il soit difficile de parler de sexe et de sextorsion à vos enfants, mais ils doivent être au courant des risques. Renseignez-vous sur ce qu’on leur apprend à l’école en matière de cybersécurité et de sensibilisation informatique, pour en parler avec eux une fois rentrés à la maison.