Utilisez-vous les points d’accès Wi-Fi gratuits ? Une enquête…

20 Oct 2012

L’envergure du Wi-Fi public a atteint un tel point qu’il est maintenant difficile de l’éviter. Vous devez vraiment le vouloir pour ne PAS utiliser les points d’accès publics, et d’après un sondage récent, peu de gens sont assez intéressés par la sécurité pour faire cet effort. C’est néanmoins exactement ce qu’ils devraient faire, étant donné la fréquence des menaces et attaques sur les réseaux sans fil ouverts.

Les pirates ont pris pour proie les utilisateurs des réseaux Wi-Fi ouverts depuis qu’ils existent, et les attaques se sont améliorées ces dernières années seulement. Alors que depuis des années, les experts de la sécurité ont émis des avertissements à propos des dangers des réseaux sans fil ouverts, beaucoup d’utilisateurs continuent de les ignorer dans leur propre intérêt.

Dans un sondage mené sur la page Facebook de Kaspersky, 32% des plus de 1600 participants ont répondu qu’ils utilisent de manière courante les réseaux sans fil publics, peu importe si le réseau est crypté ou non. C’est une mauvaise indication du niveau de confiance que beaucoup d’utilisateurs ont en ces réseaux. Les réseaux Wi-Fi publics utilisés dans les cafés, les aéroports, ou les gares ne sont pas seulement ouverts aux utilisateurs, ils sont aussi ouverts aux pirates qui cherchent à mettre la main sur les données sensibles des utilisateurs.

Les pirates peuvent employer des tactiques relativement connues et faciles pour intercepter le trafic non crypté des utilisateurs destiné aux banques, à PayPal ou Amazon. Même quand les points d’accès ont un cryptage disponible, il y a toujours des attaques que les pirates peuvent utiliser pour compromettre les routeurs sans fil eux-mêmes. Donc, pour les 7% des participants à notre sondage, qui ont répondu n’utiliser que le Wi-Fi public si le cryptage est disponible, c’est une bonne idée mais ça n’arrange pas tous vos problèmes.

L’approche la plus sûre quand il s’agit de réseaux sans fil publics est de ne pas les utiliser du tout. Et ça ne s’applique pas qu’aux ordinateurs portables. Votre smartphone essaiera de se connecter aux réseaux Wi-Fi à chaque fois que c’est possible (excepté si vous l’en empêcher) et pour un pirate toutes les données sont identiques : il sera donc heureux de vous voler les votre, peu importe l’appareil dont elles proviennent.