Comment tester la qualité de votre protection ?

Quand vous achetez une voiture, vous n’effectuez généralement pas vous-même les tests de sécurité. Faites de même pour la sécurité de votre ordinateur. Ayez confiance en nos professionnels.

Vous pouvez protéger votre ordinateur en installant des logiciels antivirus et oublier la question pour toujours. Par contre, de temps en temps vous êtes dérangé par certaines préoccupations. Votre protection est-elle robuste ? Peut-être devriez-vous vous procurer des services de sécurité sur Internet et pas seulement un antivirus ? Ou encore le produit B à la place du produit A ? Comment vous assurez que votre protection est adéquate ? À première vue, tout semble très compliqué, mais dans les faits le travail est simple et pratiquement déjà terminé.

Quand vous achetez une voiture, vous ne réalisez généralement pas vous-même les tests de sécurité. C’est très compliqué et extrêmement couteux. Ce travail est réservé à des compagnies spécialisées et les notations comme NCAP sont maintenant des standards de l’industrie, permettant aux clients d’établir les pour et les contre de chaque modèle. Plus d’étoiles, plus de sécurité. Et si vous voulez vous impliquer plus intensément, il existe de nombreuses vidéos d’essais de collision, abordant les détails techniques comme les blessures probables, ou les mesures de sécurité piétonnière.

On peut appliquer exactement le même scénario à la protection sur Internet, vous pouvez vérifier le score de vos logiciels par l’entremise de tests indépendants. Il en existe beaucoup, mais nous aborderons ici ceux qui font autorité et qui sont centrés sur les besoins des utilisateurs. Les lecteurs plus impatients peuvent poursuivre directement à la conclusion.

Combattre les malwares non détectés

Comme les malwares permettent aux cybercriminels d’encaisser des millions, ceux-ci en produisent une quantité impressionnante, quelques centaines de milliers par jour. C’est pourquoi il est important que votre suite de sécurité puisse gérer les malwares même s’ils sont inconnus des développeurs AV. Pour y arriver, les développeurs utilisent une combinaison de méthodes, qui se résument en un concept fondamental, la sécurité proactive. La méthode peut être aisément décrite : si une nouvelle application se comporte de façon malveillante, c’est probablement un malware. Donc, l’application en question doit être fermée et tous les changements causés par celle-ci doivent être annulés. C’est facile à dire, mais la mise en œuvre d’une telle procédure est incroyablement compliquée. Un logiciel de sécurité doit pouvoir bloquer les applications malveillantes tout en laissant fonctionner les applications légitimes. La complexité de cette tâche est bien illustrée par le Défi de la sécurité proactive réalisé par le laboratoire indépendant Matousec.   Les experts de la compagnie développent des applications spécialement conçues pour tenter d’effectuer des activités suspectes sans qu’aucun avertissement de sécurité apparaisse. Il y a 11 niveaux de complexité, et seulement quelques produits qui atteignent le niveau le plus élevé. Heureusement, Kaspersky Internet Security fait partie de ce groupe select. Plusieurs années de recherches et d’investissement, une démarche impossible pour la majorité des compétiteurs, ont permis cette réussite. C’est particulièrement remarquable sur les produits distribués gratuitement, qui n’atteignent généralement pas le niveau deux ou même le niveau un. Simplifions, les antivirus gratuits ne sont pas faits pour faire face aux malwares nouveaux ou inconnus. Et plus de 300 000 de ces malwares sont créés chaque jour.

Une journée dans la vie d’un utilisateur moyen

Le rapport d’un autre laboratoire, Av-comparatives est aussi très utile. Leur real world test ne concerne aucune application en particulier. Au contraire, le montage de leur test est très réaliste. La compagnie possède des bases de données remplies de liens, de pièces jointes et d’applications malveillantes, actifs au moment des tests. N’importe quel utilisateur peut être infecté par l’une de ces applications malveillantes. Le scénario test est simple, les experts réinstallent une version de Windows mise à jour, ils installent l’antivirus et visitent les liens malveillants, ouvrent de pièces jointes contaminées et observent combien de menaces sont bloquées.

Voici le résultat d’un test effectué récemment : Kapersky Internet Security bloque 99,8 % des menaces, un résultat plus que satisfaisant. Les versions payantes de AVG bloquent seulement 93,4 % des menaces alors que Microsoft security obtient un score de 88,4 %.

 » Voler » ou  » ramper  » ?

La majorité des utilisateurs sont concernés par les impacts de leur système de sécurité sur les performances de leur ordinateur. Spécialement les adeptes des jeux vidéo qui s’affolent à la moindre diminution du FPS.

« La solution de sécurité ayant le moins d’impact sur la performance est #Kapersky Internet Security » – AV-TEST

Pour mesurer les impacts sur la performance, il existe un système de mesure spécifique, développé par AV-TEST. Ce laboratoire évalue quotidiennement le ralentissement des opérations (démarrage, lancement d’application, copie de fichier, etc.) causé par chaque système de sécurité. Les résultats sont disponibles sous la forme de tableaux détaillés, mais c’est plus simple de compter les étoiles, comme avec NCAP. Surprise, Kapersky Internet Security est le système de sécurité ayant le moins d’impact sur les performances (5,8 sur 6 pour la vitesse). Les produits gratuits, apparemment légers s’avèrent plus lourds que ce qu’ils prétendent. Avast, Avira ou AVG n’obtiennent seulement entre 4,5 et 4,8 points lors des tests de vitesse.

Ai-je besoin d’un antivirus ou d’un système de sécurité ?

Les tests comparent rarement les antivirus et les systèmes de sécurité du même vendeur, par contre vous pouvez vous attendre à ce que les antivirus produisent des résultats semblables lorsqu’ils feront face à des menaces plus élémentaires. Les antivirus ne sont pas conçus pour combattre des menaces importantes et ne vous protégeront pas des pirates, des tentatives de vol de banque en ligne, du spam ou de l’hameçonnage. Si vous utilisez activement une grande variété de services en ligne, effectuez des paiements en ligne ou vous participez à plusieurs plateformes sociales, le bon choix est définitivement un système de sécurité en ligne.

Conclusion

SI vous utilisez Kasperky Internet Security, vous aurez droit à une protection robuste et fiable pour faire face tous les types de menaces orientées consommateurs. Une multitude de tests indépendants l’a démontré :  » test en conditions réelles « ,  » proactifs « , etc. En plus, les impacts sur la performance de votre ordinateur sont minimaux, spécialement lorsqu’on les compare aux autres systèmes de sécurité. Mais attention, si vous utilisez la protection d’un autre vendeur, vous pourriez avoir de mauvaises surprises (voir le tableau) comme plusieurs de produits les plus populaires ne brillent pas par leur score aux examens. Testez votre ordinateur gratuitement et considérez la possibilité de vous tourner vers une protection digne de confiance.

Produit Protection face aux menaces inconnues (Matousec) Test en conditions réelles
(AV-Comparatives)
Vitesse (AV-TEST)
Kaspersky Internet Security 11 sur 11 99.8 % 5,8 sur 6
Avast 2 sur 11 97.4 % 4,5 sur 6
AVG 1 sur 11 93.4 % 4,8 sur 6
Microsoft Non testé 88.4 % 4,3 sur 6

 

Les meilleures applications de sécurité sur Android

Un bon système de sécurité vous offre plus qu’une protection anti-malware. Le concept de sécurité mobile comprend : les fonctionnalités de sécurité, la restriction des permissions pour les applications trop curieuses, la capacité d’effectuer des sauvegardes dans l’éventualité où votre smartphone se brise, une liste noire des appels indésirables, des fonctionnalités de chiffrement et de contrôle parental.

Conseils