Earth 2050 : comment nous voyons le futur

17 Juin 2019

Vous avez peut-être vu que notre entreprise a connu de grands changements la semaine dernière, mais cela n’a rien de nouveau pour nous ! Depuis que nous avons fait nos débuts, il y a 22 ans, nous n’avons cessé de changer, changer, et encore changer pour nous améliorer, évidemment. Les modifications font partie de notre profession ! Nous vous expliquons pourquoi…

Ne pas comprendre le développement des technologies ne serait pas de bon augure pour notre futur, et je ne parle pas seulement de nos ventes. Ce que je veux dire par là c’est qu’il n’y aurait peut-être personne pour acheter nos produits.

Je rigole 😊

Je suis certain que le monde se porterait bien. Le monde change à cause des technologies, mais c’est pour le mieux. Il est certain que de nouvelles possibilités apportent de nouveaux risques, mais il en a toujours été ainsi.

Notre travail consiste à reconnaître ces risques, à les supprimer, et à les empêcher d’apparaître à nouveau sinon les attaques auraient toujours une longueur d’avance sur les mesures de protection, ce qui les rendrait parfaitement inutiles. Dans notre secteur, vous devez être capable d’anticiper ce que les cybercriminels ont en tête et installer des pièges en avance. En réalité, cette capacité nous a toujours différencié de nos concurrents. Vous souvenez-vous de NotPetya, une des épidémies globales les plus tristement célèbres de ces dernières années ? Nous l’avons interceptée de façon proactive sans avoir besoin de faire une mise à jour.

Cette idée de prévoir le futur nous plaisait tellement que nous avons décidé de lancer un projet de réseau social qui repose sur cette idée : Earth 2050.

Ville submergée sur Earth 2050

 

Qu’est-ce que Earth 2050 ? Il s’agit d’une plateforme totalement ouverte de crowdsourcing (mes excuses pour ce mot à la mode) qui cherche à prédire le futur. C’est un endroit où n’importe qui, qu’il s’agisse d’un ministre ou d’un éboueur, peut partager sa vision du futur en écrivant, dessinant, faisant un graphique ou quoique ce soit. Si vous n’avez pas le don de la clairvoyance, vous pouvez tout de même « Aimer » ou commenter les prédictions faites par d’autres personnes. Il y en a pour tous les goûts.

Pourquoi cette ouverture d’esprit est-elle si importante ?

Il n’est pas facile de prédire le futur. Il est fort probable qu’une personne s’y essaie et est complètement tord, ce qui est compréhensible et naturel. Cependant, les prédictions faites par plusieurs personnes apportent beaucoup plus de précision, même si elles sont en partie fausses, assez vagues ou contradictoires. Tout cela ressemble un peu au principe de l’apprentissage automatique. Plus la machine en sait, plus elle peut agir, et dans ce cas, prédire le futur.

Jusqu’à présent, plus de 70 visionnaires ont apporté 400 prédictions sur Earth 2050, et je dois dire que certaines sont trèèèès intéressantes et curieuses.

Nous retrouvons les pronostics du futurologiste Ian Pearson, de l’astrophysicien Martin Rees, du capitaliste intrépide Steven Hoffman, de l’architecte et ingénieur Carlo Ratti, de l’écrivain James Kunstler, du blogueur Isaac Arthur, et de bien d’autres.

L’excellent écrivain américain de science-fiction, David Brin, a récemment adhéré à notre projet. Il envisage un futur qui repose sur les phosphates et non sur le pétrole.

Plusieurs employés de Kaspersky ont partagé plusieurs prophéties sur Earth 2050. Et moi ? J’avais prédit un monde sans virus depuis plus de 30 ans, donc ce n’est pas comme si j’étais un débutant en divination informatique. Par conséquent, je me suis investi pour faire ma prédiction.

Earth 2050 ne propose pas seulement des textes. J’aime quand les personnes peuvent visualiser, sentir et goûter une idée. Nous ne savons pas encore comment reproduire le goût sur notre site Internet (donnez-nous un peu plus de temps) mais n’importe qui peut lire et regarder le futur.

Par exemple, on y trouve Singapour en 2050. Vous voulez voir à quoi ressemblait Singapour quelques années auparavant ? Voici Singapour en 2040. Singapour ne vous intéresse pas ? Regardez les autres villes que nous vous proposons. Le site compte plus de 50 représentations graphiques des villes du monde entier, avec notamment New York et São Paulo.

São Paulo sur Earth 2050

 

D’ailleurs, Earth 2050 va faire peau neuve cet été et avoir un meilleur design plus clair et plus intéressant, même si la version actuelle n’est pas mal du tout. Je ne suis pas le seul à le penser. Les jurys d’une douzaine de compétitions internationales, y compris Red Dot, sont d’accord avec moi.

Enfin, voici un chiffre qui me réjouit tout particulièrement : 71 % des personnes qui visitent Earth 2050 ont entre 18 et 35 ans et viennent des quatre coins du monde : États-Unis, Russie, Chine, Inde, Grande-Bretagne, Hongrie, France, Allemagne, Canada et 200 autres pays, y compris Timor-Leste et les îles Cook.

Pour faire simple : des jeunes du monde entier ! Ne les divisons pas selon s’ils se trouvent dans les pays développés ou dans le Tiers monde, leur pays, leur langue, leur catégorie sociale ou les limites de la classe de propriétaires. Ils ne font que penser au futur et se sentent concernés par les changements qui affectent nos vies. Notre futur les intéresse.

Je suis convaincu que cela montre que le futur de l’Humanité est entre de bonnes mains et que tout ira bien. Oui, j’ai encore de l’espoir !