Expédition des 7 volcans : le Damavand conquis !

20 Juin 2013

Ce qui aurait dû être une ascension relativement rapide pour Olga Rumyantseya s’est avéré être un peu plus compliqué que prévu. Mais malgré les difficultés, le plus haut volcan d’Asie a été ajouté aux étapes complétées avec succès dans cette expédition des 7 volcans de Kaspersky Lab. La voici ici, toute seule, au sommet du Damavand !

7volc_title_fr

Pour résumer, l’alpiniste russe expérimentée a décidé de s’attaquer aux plus hauts volcans de chaque continent avec le support de Kaspersky Lab. Nous suivons également ses progrès et ses aventures avec grand intérêt. Comme nous l’avions écrit auparavant, le Damavand n’est pas considéré comme difficile à escalader – il est possible de marcher jusqu’au sommet et ils existent de nombreux chemins. Olga est partie pleine d’optimisme après un départ fortuit – ses amis l’ont accompagnée au village de Polur, alors que le président de la fédération d’escalade locale a gentiment emmené Olga à son point de départ situé à 3000m d’altitude près d’un refuge. Elle a poursuivi le reste du voyage à pied dans un décors très pittoresque. En juin, les montagnes sont magnifiques – d’énormes pavots rouges sont en fleur et ils contrastent avec les montagnes et le ciel bleu ensoleillé. La seule difficulté, selon Olga, fut le poids de son sac à dos – ses amis l’avait tellement rempli de nourriture qu’elle a dû s’arrêter et en manger une partie.

Après une nuit de repos, l’ascension finale jusqu’au sommet fut assez difficile physiquement du fait qu’Olga n’était pas encore acclimatée à l’altitude. « Presque personne ne va à une telle altitude en deux jours », a -t- elle commenté. Néanmoins, le beau temps et sa détermination lui ont permis d’atteindre son but dès le premier essai. Personne d’autre n’escaladait ce jour-là, Olga a donc eu le sommet pour elle toute seule.

Outre la fatigue physique et la chute de pression atmosphérique, les vapeurs de souffre près du sommet ont aussi rendu l’ascension plus difficile. Mais tout cela est désormais derrière elle et nous espérons qu’Olga profite maintenant d’un repos bien mérité dans les sources thermales situées au pied du Damavand.

Vous pouvez suivre les progrès d’Olga dans la section de notre blog dédiée à son expédition.