Qu’est-ce exactement qu’un VPN ?

9 Fév 2016

Un VPN, qu’est-ce que c’est ?

Malheureusement, il n’y a pas de définition simple d’un VPN, pas même dans les manuels. Ceux qui s’y connaissent vous diront que c’est très clair : VPN signifie Réseau Privé Virtuel. C’est clair et net, non ? On comprend très bien ce qu’est un  » réseau  » dans ce cas.

vpn-101-featured

 » Privé « , c’est compréhensible aussi, cela veut dire que ce n’est pas public. En d’autres mots, un tel réseau n’accepte que certains nodules avec certaines permissions.

Tout d’abord, tous ceux qui accèdent au réseau privé et aux informations échangées doivent être identifiés pour que les utilisateurs et les données autorisés dans le réseau privé puissent être distingués de ceux extérieurs. Ensuite, il est d’une importance cruciale de cacher ces in-formations grâce au chiffrement.

Troisièment, il existe une nécessité de maintenir l’intégrité de cette connexion privée ; cela signifie qu’aucun utilisateur extérieur ne devrait être admis dans le réseau, que les messages ne doivent provenir que de sources de confiance et que l’information ne devrait être divulguée nulle part sous forme de texte brut. En fait, tout cela tourne principalement autour de la confi-dentialité, de la même manière que dans les fêtes privées des gens riches et célèbres ! Tout le monde en a entendu parler, mais personne ne sait ce qu’il s’y passe.

En ce qui concerne le mot  » virtuel « ., c’est plutôt simple. Cela veut dire que le réseau est sous-trait au substrat physique (le nombre de canaux employés n’est donc pas important pour le réseau étant donné qu’il travaille de manière transparente et intégralement pour ceux qui y ont accès). D’autre part, dans la plupart des cas, le réseau virtuel n’appartient pas au propriétaire du réseau physique.
N’importe quelle entreprise sérieuse, par exemple, a besoin d’un ordinateur portable ou d’un appareil mobile connecté à un réseau câblé ou sans fil pour accéder au réseau d’entreprise exclusivement par le biais de la connexion VPN. La manière dont cette connexion établie n’est pas importante : dans la plupart des cas, des connexions publiques qui n’appartiennent même pas à l’entreprise sont utilisées. Ces connexions sont appelées des  » tunnels  » : notez-le, parce que nous allons utiliser ce terme régulièrement plus tard.

Pourquoi avons-nous besoin de VPN ?

L’exemple susmentionné d’un ordinateur portable distant connecté au réseau d’entreprise est l’un des scénarios les plus courants de l’utilisation de VPN en pratique. L’utilisateur se sent chez lui (ou plus précisément se sent comme s’il était au travail alors qu’il est chez lui, en vacances ou en voyage d’affaires) et peut accéder aux services et aux données d’entreprise de manière pratique.

De plus, dans les entreprises qui s’inquiètent de leur sécurité, les VPN sont activés par défaut sur tous les périphériques utilisés par les employés. Même l’accès à Internet a lieu à travers le réseau d’entreprise qui est fortement surveillé par l’équipe de sécurité.

Le deuxième scénario le plus fréquent est similaire au premier. Dans ce cas, cependant, ce ne sont pas que des utilisateurs individuels qui se connectent à un réseau d’entreprise, mais la totalité des bureaux ou des bâtiments d’une filiale. L’objectif est le même : intégrer des localisations distantes et décentralisées dans une organisation connectée unique.

N’importe qui peut utiliser un VPN pour créer un réseau d’entreprise : des sociétés globales aux food-trucks sans nom qui parsèment nos villes. Le VPN peut interconnecter de simples caméras de surveillance, des systèmes d’alarmes et d’autres dispositifs similaires. Étant donné que les VPN sont si simples (étant donné qu’il n’est pas nécessaire de tirer un câble physique entre toutes les localisations), les réseaux privés virtuels pourraient fonctionner au sein d’une organisation dans le but de séparer certains départements et systèmes les uns des autres.

Les VPN sont utilisés fréquemment pour connecter des serveurs et des grappes de serveurs pour permettre une meilleure disponibilité et redondance. La popularité des VPN est liée à la prolifération de l’informatique en nuage ou cloud. Toutes les solutions susmentionnées ne sont pas temporaires : ces VPN sont généralement utilisés plusieurs années durant.

Le concept opposé à ces connexions VPN permanentes, ce sont les connexions basées sur des sessions. Elles sont fréquemment utilisées pour permettre d’accéder à des services variés qui traitement des données sensibles des domaines financiers, sanitaires et juridiques.

Eh bien, l’utilisateur apprécierait sûrement un autre scénario d’utilisation pratique. Dans nos conseils pour sécuriser vos appareils Android et iOS, nous recommandons d’utiliser une connexion VPN sécurisée à un nodule de confiance (votre routeur domestique ou un fournisseur VPN) lors que vous vous connectez à un réseau public de manière à ce que votre trafic soit protégé contre l’interception potentielle par un adversaire.

Finalement, un autre scénario d’utilisation pratique d’un VPN est le contournement de cer-taines limitations, par exemple pour accéder à des ressources web qui sont restreintes sur le territoire de l’utilisateur ou limitent leur opération à certaines régions. Selon le rapport de Global WebIndex, rien qu’en 2014, plus de 166 millions de personnes utilisaient un VPN pour accéder aux réseaux sociaux.

Conclusion

Il est évident que les VPN sont utiles, pratiques et qu’ils prennent beaucoup d’ampleur. Bien entendu, nous avons essayé d’expliquer cette technologie dans des mots faciles à comprendre et à assimiler. Dans le monde réel, il y a de nombreux détails de nature technique et légale. Vous aurez certainement aussi besoin d’analyser également des déploiements de VPN populaires, mais c’est une autre histoire dont nous espérons vous parler la prochaine fois.