Comment « tuer » quelqu’un avec un clavier ?!

8 Août 2015

Le chercheur en sécurité, Chris Rock a découvert qu’il est vraiment facile de tuer un être humain. Nous parlons bien de tuer quelqu’un d’un point de vue juridique et non de celui qui amènerait à des conséquences morales et juridiques sérieuses. Tout ce dont vous avez besoin est d’un ordinateur ayant accès à Internet, d’un peu de connaissances dans le domaine et de bon sens. Il est inutile de pirater quoi que ce soit, tous les services dont vous avez besoin sont déjà ici et sont 100 % légaux.

kill-all-humans-featured

Chris Rock a commencé ses recherches après un incident, quand un hôpital australien a, par erreur, « tué » 200 patients. L’idée était que si quelque chose se passe dans le système électronique par le biais d’un accident ou d’une erreur, vous pourriez faire exactement pareil manuellement.

La trace officielle de la mort d’un être humain s’appelle un acte de décès. Dans beaucoup de pays, il est possible de remplir en ligne toutes les informations nécessaires pour ce document. Par exemple, aux États-Unis, ils utilisent un service Web qui se nomme système d’enregistrement électronique des décès (Electronic Death Registration System (EDRS)). Afin de créer ce certificat, vous devez vous connecter au EDRS en tant que docteur.

Pour vous enregistrer dans ce service, vous avez besoin d’inscrire les informations nécessaires afin de vérifier que vous êtes bien ledit docteur en mettant votre nom, votre numéro de licence et l’adresse imprimée sur votre licence. Toutefois, il y a une autre option possible par le biais d’un service en ligne (du moins, c’est possible en Californie) ou vous pouvez trouver toutes ces informations. En d’autres termes, vous pouvez vous connecter à un EDRS en tant que docteur californien à n’importe quel moment de la journée sans aucun problème.

kill-all-humans-1

Une autre personne impliquée dans le processus d’élaboration d’un certificat de décès est le directeur funéraire. Curieusement, dans certains états (et certains pays comme le Royaume Uni et l’Australie), afin d’en devenir un, il n’est pas nécessaire d’avoir fait une école spéciale ou d’avoir obtenu un diplôme. Vous avez juste besoin de remplir une application et d’attendre une confirmation, et voilà, le tour est joué, vous êtes un directeur funéraire.

kill-all-humans-2

Bien sûr, vous devez savoir comment remplir un acte de décès correctement. Pour vous aider, il y a des guides en ligne à votre disposition, que ce soit pour les docteurs ou pour les directeurs funéraires. Une simple recherche sur Google, et toute l’information dont vous avez besoin est à portée de main. C’est tout, même si vous devez faire des recherches additionnelles en ce qui concerne la rédaction de testaments ainsi que de leurs authentifications. C’est similairement très faisable.

kill-all-humans-3

L’une des meilleures choses des « services de décès » est que ces sites Internet ont souvent un bouton spécial pour l’enregistrement de décès en masse. Cette fonction a été principalement conçue pour gérer la mortalité lors de catastrophes ou incidents graves, mais elle peut aussi être utilisée afin de réaliser un « massacre » virtuel par toute personne qui veut jouer le rôle de Bender Rodriguez.

Le processus inverse, créer une naissance, est très similaire, et ne demande pas neuf mois de conception. Il est en fait plus facile de donner naissance virtuellement que de rendre quelqu’un virtuellement mort. Premièrement, vous n’avez pas besoin d’un directeur funéraire dans ce cas. Deuxièmement, au lieu de vous connecter en tant que docteur, vous pouvez vous connecter en tant que sage-femme. Bien sûr, toutes les informations nécessaires à propos des sages-femmes peuvent être trouvées sur le site Internet Californien mentionné précédemment, ainsi que grâce à d’autres services similaires dans d’autres pays.

Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles quelqu’un voudrait tuer ou donner naissance à une autre personne : la fraude, la vengeance, pour mettre des bâtons dans les roues, et la liste continue… Peut-être, un motif plus intéressant et moins évident serait la création d’une personne complètement virtuelle et en même temps, totalement légitime, dont vous pourriez vous débarrasser postérieurement. Ce serait comme toutes vos fausses identités sur les réseaux sociaux, mais cette fois-ci, ce serait dans la vie réelle !

kill-all-humans-4

Ce qui a de curieux à propos d’être officiellement mort : la résurrection légale est parfois très compliquée. Un homme a été déclaré mort par mégarde, après avoir été porté disparu pendant plusieurs années. Il voulait ressusciter son statut juridique mais un juge a dit qu’il était trop tard. La loi d’Ohio donne une période de trois ans pour remettre en cause la mort d’un acte de décès. Après cela, rien ne peut être fait.