Les dangers d’avoir trop de données

18 Juin 2014

« Celui qui augmente sa science, augmente sa douleur ». – Éclesiaste 1:18

De nos jours, alors que nous avons à disposition toutes ces technologies et ces services de stockage de données bon marché, ce célèbre dicton s’avère devenir réalité si l’on considère la quantité infinie d’appareils que nous utilisons pour stocker nos données.

Il y a dix ou quinze ans, il était plutôt difficile de remplir ces espaces de stockage massifs de 20 Go disponibles à un prix relativement élevé. Toute notre musique, nos vidéos et photos – tout ce que nous avions pouvait être placé sur des disques optiques (avec 650 Mo on pouvait stocker tant de choses !). Mais de nos jours, nous ne sommes jamais vraiment contents même avec les centaines de gigaoctets que nous avons sur nos ordinateurs, smartphones et tablettes. Nous achetons de plus en plus de disques durs externes, d’espace sur le Cloud pour stocker toutes les choses que nous accumulons. Évidemment, avoir la possibilité de stocker tout ce que nous souhaitons est une bonne chose, d’une certaine manière.  Mais cela ne nous apporte-t-il pas plus de problèmes que d’avantages ?

Trop de choses à stocker, trop de choses à sauvegarder

Le problème le plus important est le stockage. Les accès à Internet abordables et les appareils de stockage relativement peu chers nous ont transformés en collectionneurs de toutes sortes de choses ‘importantes’ : films, musique, photos, logiciels, pour ne nommer que ceux-là. Tous ces objets numériques vont se loger directement dans nos disques durs internes et externes, et ils remplissent rapidement nos supports de stockage. Nous sommes donc forcés de régulièrement nous procurer plus d’espace de stockage. Mais un jour, quand tous ces disques durs vont tomber en panne, comment va-t-on sauver tout ce que nous avons accumulé ? La copie de sécurité est la réponse évidente (et l’unique) à cette épineuse question. Une telle opération peut prendre beaucoup de temps si vous avez beaucoup de fichiers (ce qui est probablement le cas), et vous devrez dépenser un peu plus d’argent. En outre, qui vous garantit que votre nouveau disque dur ne se brisera pas juste après l’avoir rempli avec tous vos fichiers ? Vous pouvez toujours effectuer un RAID, mais cela vous coûtera une fortune.

Il existe une alternative, le stockage sur le Cloud : un système distribué de stockage, une haute fiabilité, un accès à partir de n’importe quel appareil connecté à Internet, voilà qui semble être la solution idéale. Mais c’est la solution idoine seulement si, vous n’avez presque rien à stocker ou vous avez les moyens économiques pour le faire. Par exemple, le service de DropBox vous offre 2Go gratuitement, d’autres services vous offriront 10 ou 20 fois plus de Go, mais c’est tout, vous devrez payer pour avoir plus d’espace. Donc, si vous voulez effectuer une sauvegarde d’un demi-téraoctet sur DropBox, préparez-vous à dépenser 600$. Et c’est pour seulement un an. Évidemment, vous pouvez utiliser plusieurs comptes offrant des gigaoctets gratuits, mais ce n’est pas aussi pratique que ça en a l’air.

Plus vous stockez de données, plus elles sont difficiles à gérer.

Trop de choses à transférer

Le deuxième problème majeur est lorsque l’on a trop de données à transférer. Si vous avez un iPhone ou un Mac, vous pouvez faire le transfert en quelques instants en utilisant les fonctionnalités de sauvegarde installées par défaut. Mais c’est une tout autre histoire si vous tentez de déplacer des données d’un vieil ordinateur sur Windows XP à une nouvelle machine sur Windows 8. Le moyen le plus facile est d’établir une connexion peer-to-peer à l’aide d’un réseau filaire ou sans-fil. Mais ça ne règle pas un autre problème auquel vous ferez probablement face : les fichiers sont sur le disque dur, mais vous ne savez pas nécessairement où exactement. Si vous savez où sont tous vos fichiers sur votre PC, vous êtes soi un prodige, soit un passionné du classement. Dans tous les autres cas, cela peut prendre des heures, voir même des jours pour trouver tous les fichiers que vous voulez transférer d’un appareil à  un autre.

Et c’est ainsi qu’après avoir parcouru vos dossiers, après avoir transféré tout ce bazar sur votre nouvelle machine, après vous être débarrassé des vieux trucs, vous vous souvenez que vous avez oublié de transférer un fichier important. Et voilà le troisième problème.

Trop à perdre

Comme vous savez probablement, plus on a de choses, moins on y fait attention. Le principe est le même pour les données. On accumule tous les films que l’on aime, toute la musique (même si on ne l’écoutera probablement qu’une seule fois), on remplit nos dossiers virtuels de photos, de documents, de jeux, d’outils. Nous croyons que toutes ces choses sont définitivement en sécurité comme elles sont stockées sur un appareil qui fonctionne.

Mais ce n’est pas le cas. Comme je l’ai mentionné plus tôt tous les disques durs modernes peuvent se briser à un moment donné. Il en va de même pour tout le reste, les dossiers peuvent se retrouver accidentellement dans la corbeille, des documents importants peuvent être éliminés de votre ordinateur (parce qu’un jour vous avez cliqué sur ‘réécriture du fichier’), et Dieu seul sait ce qui peut arriver à vos données. N’oubliez pas non plus que les cryptolockers et les wipers peuvent effacer toutes informations d’un appareil en quelques secondes tout en rendant l’information irrécupérable. Alors que la disparition de la discographie de Justin Bieber ou de quelques photos amusantes ne fera de tort à personne, la perte de fichiers sensibles peut être un vrai désastre.

Que pouvez-vous faire ?

La meilleure solution est de se débarrasser des fichiers. Mais comme nous le disions plus haut, les données sont comme les choses : d’abord, vous détenez les données, puis ce sont les données qui vous tiennent. Mais ce n’est pas si facile à faire, alors laissons cette option aux plus optimistes et continuons avec des astuces plus pratiques et réalistes :

Il n’est pas crucial d’entreposer tous vos fichiers multimédias localement : une connexion Internet abordable est une bien meilleure manière d’avoir accès à toutes sortes de musique ou de vidéo.

Premièrement, faites du ménage. C’est beaucoup plus facile de mettre les choses en ordre lors qu’on les reçoit, que lorsqu’on a accumulé un demi-téraoctet de trucs qui demandent un sérieux classement. Mais même à cette occasion, ça vaut le coup de nettoyer votre dispositif de stockage. Oui, ça prend du temps et beaucoup de patience, mais vous vous remercierez plus tard lorsque vous devrez trouver un fichier dans votre entrepôt numérique.

Deuxièmement, débarrassez-vous des fichiers inutiles. Après un certain temps d’utilisation, votre système peut être surchargé de divers fichiers que vous n’utiliserez jamais ou dont l’existence même vous échappe : des copies de documents ou de fichiers multimédias, la mémoire cache, des versions désuètes d’outils ou de jeux, etc. Il existe des programmes conçus pour trouver et éliminer automatiquement les fichiers dupliqués, la mémoire cache et les fichiers inutilisés, abandonnés là par des logiciels, c’est une bonne idée de les exécuter. Le reste peut être fait à la main. J’utilise par exemple une façon simple et efficace de trouver les fichiers inutilisés et les fichiers de grande taille : je trie les fichiers par date d’utilisation et par taille. Cette technique me permet toujours de libérer de l’espace de stockage, parfois plus que 10 ou 20 gigaoctets.

Troisièmement, ne conservez pas tout localement. Accumuler toutes sortes de choses provenant d’Internet sur votre machine, ça allait il y a 15 ans. De nos jours, une connexion Internet haute vitesse coûte à peine plus cher qu’un petit déjeuner au café du coin, ce n’est donc plus essentiel de tout télécharger. Vous pouvez toujours, en quelques clics, écouter votre émission ou votre album favori en ligne. Quant à moi, je ne me souviens pas de la dernière fois où j’ai écouté de la musique SANS utiliser Internet. De toute manière, si vous voulez absolument écouter un film ou de la musique hors ligne sur votre tablette, télécharger les fichiers ne vous prendra pas beaucoup de temps.

Quatrièmement, séparez vos données et protégez-les en conséquence.  Après avoir mis de l’ordre dans vos supports de stockage, organisez vos fichiers par catégories : travail, maison, privé, archives, etc. Évidemment, plus la catégorie est importante, plus le niveau de protection est élevé. Par exemple, les scans de documents sensibles, de données financières et privées, les clés électroniques et ce type d’information devraient être entreposés localement sur un dispositif qui n’est pas connecté à Internet. Vous pouvez également chiffrer vos données si vous le voulez. Il est aussi prudent de garder une copie des fichiers sur un DVD protégé par un chiffrement robuste. Juste au cas où. D’autre part, les fichiers de travail, s’ils ne contiennent pas d’informations de valeurs pour un criminel, peuvent être stockés sur le Cloud. Cela vous permettra d’y avoir accès de partout et ce, à partir de divers types d’appareils.  Les archives peuvent être entreposées où cela vous convient, mais je recommande un disque dur externe, vu son coût peu élevé et pour éviter d’utiliser l’espace de votre disque dur interne ou de vos SSD.

Évidemment, faire et maintenir l’ordre dans vos dispositifs de stockage et bien gérer l’espace est un travail ardu. Mais croyez-moi, ça en vaut la peine. Le jour où vous ferez une mise à jour, ou lorsque vous transférerez vos données sur un nouvel ordinateur, vous serez satisfait. Maintenant, faites une petite expérience : ouvrez un disque où vous conservez toutes vos données et faites le ménage en supprimant la moitié des données, voyez la dif