Comment utiliser Windows XP après la fin du support par Microsoft ?

9 Avr 2014

Le 25 octobre 2001, Microsoft a lancé son nouveau système d’exploitation : Windows XP. En seulement 3 jours, Microsoft a vendu plus de 300 000 systèmes XP : ce dernier comprenait de nombreuses nouvelles fonctionnalités, y compris une toute nouvelle interface utilisateur graphique, un logiciel de gravure de CD, ClearType qui permet au lissage des polices de fonctionner avec les écrans LCD, un lecteur de photos et de fax, un changement d’utilisateur rapide et bien d’autres avantages. Alors que ces changements révolutionnaires étaient réalisés grâce au nouveau système, le cœur de XP était basé sur une architecture NT bien plus sûre et professionnelle que celle de Windows 95/98. Cette combinaison entre un cœur stable et une interface utilisateur améliorée était sur le point de devenir le système d’exploitation le plus populaire de Microsoft pour la prochaine décennie. Microsoft a prolongé  le support de XP jusqu’à 12 ans au lieu de 10 et a lancé trois majeurs Service Packs qui ont permis d’améliorer de manière significative et de mettre à jour le système d’exploitation. Mais toutes les bonnes choses ont une fin et pour XP, c’est aujourd’hui, le 8 avril 2014.

La fin de tout ?

  » La fin d’un support prolongé « , c’est ainsi que les représentants de Microsoft ont choisi de surnommer ce jour. Cette expression peut paraître impressionnante mais que signifie-t-elle vraiment ? Cela fait des années que Microsoft n’ajoute plus de nouvelles fonctionnalités et le dernier patch pour les nouvelles vulnérabilités et menaces est attendu aujourd’hui. Bien que vous puissiez continuer à utiliser XP, ces patchs ne seront à l’avenir plus disponibles, ce qui signifie que les failles dans sa sécurité ne seront plus corrigées. Votre ordinateur courra donc un plus grand risque.

 » Windows XP ne cessera pas de fonctionner, mais Microsoft ne s’occupera plus de ses problèmes de sécurité « 

L’apocalypse XP

 » XP-Apocalypse « , ou comme elle est souvent surnommée  » XPocalypse  » ou  » XPiration « , fait référence à l’abondance de problèmes pour les entreprises et les solutions intégrées fonctionnant avec XP à laquelle certains experts s’attendent. Par exemple, selon NCR, un fabricant de distributeurs automatiques, XP est utilisé dans 95% des distributeurs automatiques et seulement un tiers de ces derniers ont migré vers des versions du système d’exploitation plus récentes.

 

winxp-atm

L’avenir de ces appareils est très incertain car leur sécurité va être sérieusement menacée. Quand Microsoft corrigera les vulnérabilités de Windows 7/8 dans la prochaine mise à jour prévue au mois de mai, il y a de grandes chances pour que les pirates analysent ce patch et trouvent les genres de bugs qui pourraient également exister sur XP qui, lui, ne subira pas de nouvelles mises à jour. Les pirates pourront alors trouver de nouvelles manières d’infiltrer les systèmes XP. Étant donné que des ordinateurs XP contrôlent les distributeurs automatiques, les appareils médicaux, les systèmes d’assistance et bien d’autres solutions similaires, les dégâts causés par les pirates pourraient bien être… non pas apocalyptiques mais pour le moins, considérables.

Les entreprises qui ont choisi de souscrire à une prolongation du support technique de XP par Microsoft pourraient bien être épargnées. Il n’existe pas de catalogues des prix, mais selon certaines sources, le service annuel de support de XP pourrait coûter entre 600 000 et 5 millions de dollars aux entreprises. Pour l’utilisateur moyen, cette opportunité n’est pas envisageable.

 

 » Le service annuel du support technique de XP pourrait coûter jusqu’à 5 millions de dollars aux entreprises « 

 

xp6

La fin est proche

 Certains se plaindront peut-être du refus de Microsoft de continuer de mettre à jour un système d’exploitation vieux de plus de 10 ans pour 5 ans de plus gratuitement. Mais assurer la sécurité de XP devient de plus en plus compliqué. Cela ne vient pas de ses bugs ou de ses vulnérabilités : XP n’a tout simplement pas été conçu selon certains principes de programmation qui auraient pu lui permettre de se protéger des menaces d’aujourd’hui. C’est la raison pour laquelle XP est plus exposé aux vulnérabilités. Comme Microsoft l’a signalé, sur 1000 systèmes analysés, 9 utilisent Windows XP. C’est deux fois plus que le nombre de PC Windows 7 compromis et quatre fois plus que le nombre de systèmes Windows 8 compromis. Il n’est pas surprenant que pour ces deux derniers, créés au 21ème siècle, alors que le piratage était bien réel, ces menaces aient été prises en compte au moment de programmer les systèmes. Windows XP, malgré ses Service Packs créés pour renforcer sa sécurité, a toujours été menacé. Pendant les années de fonctionnement de XP, 726 vulnérabilités ont été corrigées : 10 d’entre elles pendant son année de lancement et 101 en 2011.

 » Le nombre de vulnérabilités trouvées au sein de Windows XP est de 726, avec un record de 101 enregistrées en 2011. « 
xp7

 

Vivre avec XP

Ne prenez pas XP comme une solution dépassée uniquement utilisée pour les distributeurs automatiques et les conservateurs qui s’opposent à tous changements. Selon le dernier rapport de NetMarketshare, 27% d’ordinateurs continuent de fonctionner avec XP. C’est 10% de moins que l’année dernière, mais ceux qui n’ont pas dit adieu à leur bon vieux XP, sont tous sur le même bateau – un énorme bateau. Mais alors, que doivent-ils faire ?

  » Malgré la fin du support, 27% des ordinateurs connectés continuent d’utiliser Windows XP « 

  • Le mieux est de migrer vers un système d’exploitation plus récent et plus sécurisé – n’hésitez pas à le faire, il est temps.
  • Ceux qui, pour différentes raisons, sont obligés de continuer avec XP, devront installer tout un pack de mises à jour disponibles via Windows Update.
  • La plupart des menaces viennent d’Internet. Il est recommandé de déconnecter complètement les PC XP ou tout du moins de limiter leur connectivité à Internet.
  • Les produits Internet de Microsoft tels qu’Internet Explorer, Windows Mail et autres, doivent être mis de côté, au profit d’autres applications comme par exemple Google Chrome ou Mozilla Firefox.
  • Java et Flash doivent être désactivés. Si elles sont essentielles au bon fonctionnement du PC, le lancement automatique de ces applications doit être désactivé. C’est également le cas pour Adobe Reader, les fichiers PDF étant souvent utilisés pour compromettre des systèmes.
 » Microsoft ayant abandonné sa mission de protéger XP, vous devez vous protéger vous-mêmes. Mais nous pouvons vous y aider ! « 
  • La protection contre les malwares devient un problème critique et un antivirus traditionnel n’est pas suffisant – vous devez utiliser les solutions holistiques les plus puissantes contre toutes les différentes sortes de menaces. Sans fausse modestie, nous vous recommandons Kaspersky Internet Security, notre produit étant doté d’importantes caractéristiques, en plus des meilleurs algorithmes de détection des menaces : les utilisateurs XP pourront particulièrement tirer parti du module de protection automatique contre les exploits, qui détecte les applications vulnérables et les protègera contre les malwares qui essaieront d’utiliser des failles. La protection intelligente comprend également la technologie ZETA Shield qui est capable de détecter les codes compromis dans des endroits inattendus, tels que les fichiers graphiques et les documents Office.
  • Afin de renforcer votre protection, nous vous conseillons également de limiter le nombre d’applications autorisées en créant une liste blanche de vos programmes de confiance. Tous les logiciels qui n’appartiennent pas à cette liste doivent être bloqués. Cette fonctionnalité est présente aussi bien dans la version de notre produit destinée aux particuliers que dans celle destinée aux entreprises.

Autre fait important pour les utilisateurs de XP : contrairement à Microsoft, Kaspersky Lab continuera de supporter les systèmes XP. Au moins pour les deux prochaines années, aussi bien le produit actuel que les futurs produits seront compatibles avec XP, protégeant ainsi les utilisateurs des menaces actuelles.