La lutte contre les cybermenaces | Kaspersky Lab FR

Nos principes en matière de lutte contre les cybermenaces

Les cybermenaces sont devenues un problème mondial qui dépasse les frontières. En tant que spécialiste de la sécurité informatique, Kaspersky Lab est déterminé à détecter et neutraliser toutes les formes de programmes malveillants, quelle que soit leur origine ou leur finalité.

L’un des atouts majeurs de Kaspersky Lab dans la lutte contre la cybercriminalité est son équipe GReAT (Global Research & Analysis Team), composée d’éminents chercheurs en sécurité du monde entier (Europe, Russie, continent américain, Asie, Moyen-Orient).

Notre politique est claire en ce qui concerne la détection des malwares : nous détectons et controns toute attaque. Il n’existe pas à nos yeux de « bon » ou de « mauvais » malware. Notre équipe de chercheurs a participé activement à la découverte et à la révélation de plusieurs attaques de malwares ayant des liens avec des gouvernements et des organisations étatiques. Ces dernières années, nous avons ainsi publié des études approfondies des malwares Flame, Gauss, The Mask/Careto, Regin, Equation, Duqu 2.0 – dont certains font partie des plus importantes opérations d’espionnage étatique de masse connues à ce jour. Afin de tenir le compte des cybercampagnes malveillantes sur lesquelles a enquêté l’équipe GReAT, Kaspersky Lab a lancé un journal des cyberattaques ciblées.

Nous signalons tout type de menace que nous découvrons, quelle que soit la langue de ses auteurs (russe, chinois, espagnol, allemand, anglais…). La liste suivante, établie par notre équipe GReAT, illustre les différentes langues utilisées dans chaque cas :

Cependant, l’utilisation de l’une de ces langues ne suffit pas à attribuer la menace à un pays particulier. Des indices linguistiques ne sauraient être considérés comme des preuves fiables car ils peuvent avoir été fabriqués et implantés délibérément dans le code malveillant afin de mettre les enquêteurs sur de fausses pistes. C’est pour cette raison que nous n’imputons jamais une menace à un pays ou à un autre.