December 6, 2016

Les petites entreprises sous-estiment les cyber risques causées par la négligence de leurs employés

Les petites entreprises sous-estiment les cyber risques causées par la négligence de leurs employés

Les petites entreprises (comptant jusqu’à 50 salariés) s’inquiètent nettement moins que les grandes des activités de leurs employés risquant d’aboutir à des failles de cybersécurité. Seules 36 % d’entre elles craignent une négligence de leur personnel, contre plus de la moitié des moyennes ou grandes entreprises qui y voient une préoccupation majeure, selon l’enquête IT Security Risks 2016 de Kaspersky Lab.

Le manque d’information ou la négligence du personnel, se traduisant par l’utilisation inappropriée de ressources informatiques, peut mettre en péril la cyberprotection d’une entreprise, quelle qu’en soit la taille. 

  • Selon l’enquête, les actions des employés figurent parmi les trois principaux problèmes de sécurité auxquels les entreprises à travers le monde se sentent vulnérables. 
  • Plus de la moitié (61 %) de celles ayant connu des incidents de cybersécurité en 2016 reconnaissent que certains étaient imputables au comportement d’employés négligents ou mal informés.

A l’instar des grandes entreprises, les PME sont confrontées au défi de gérer une infrastructure informatique en évolution constante mais aussi de prendre en compte la tendance du BYOD : 74 % des entreprises indiquent que le nombre de smartphones utilisés au travail a augmenté au cours des trois dernières années et 71 % qu’il en est de même pour les tablettes. Cette nouvelle réalité contraint leurs dirigeants à accorder davantage d’attention à la sécurité informatique et au contrôle centralisé des activités potentiellement dangereuses des employés, y compris dans les plus petites structures. 

« Dans les petites entreprises ne disposant pas d’un personnel informatique spécialisé, ce sont souvent les employés eux-mêmes qui doivent veiller à la cybersécurité, par exemple en installant des solutions antimalware gratuites aux fonctionnalités limitées. Cela présente des risques majeurs pour une entreprise car la négligence d’un de ses membres peut facilement avoir des conséquences pour l’ensemble de ses informations, aboutissant à des pertes de temps, de données clients et d’argent. Les PME doivent mettre en œuvre des solutions spécifiquement conçues à leur intention, offrant une protection que tout administrateur, même s’il ne possède que des compétences informatiques restreintes, peut sans difficulté maintenir de partout », commente Tanguy de Coatpont, directeur général de Kaspersky Lab France.

Ces entreprises peuvent se protéger avec une gamme de solutions spécialement conçues pour répondre aux besoins particuliers des TPE et PME. L’offre Kaspersky Endpoint Security for Business et la solution Kaspersky Small Office Security offrent une protection à plusieurs niveaux contre les menaces connues ou émergentes, tandis que Kaspersky Endpoint Security Cloud, avec la simplicité de sa console dans le cloud, apporte aux dirigeants non informaticiens un outil économique et intuitif pour assurer la cybersécurité sans avoir besoin de matériel supplémentaire ni de personnel spécialisé.

De plus amples informations sur la perception par les entreprises des problèmes de sécurité informatique figurent dans l’étude Business Perception of IT Security: In the Face of an Inevitable Compromise récemment publiée par Kaspersky Lab.


 

Related Actualités Virus Articles