Kaspersky présente les résultats d’une nouvelle étude mondiale conduite en avril 2021 dans le cadre de sa campagne « Pain in the Neck » avec pour objectif d’évaluer le ressenti des utilisateurs à l’égard de la mise à jour de leurs appareils. Selon les résultats de cette étude, les mises à jour sont considérées comme des tâches rébarbatives et la moitié des utilisateurs interrogés les ignorent régulièrement. Cependant, quatre répondants sur dix au niveau mondial et 35% des Français admettent que le temps passé à attendre la fin du processus de mise à jour peut être utilisé de manière plus productive. C’est ce qu’ils font quotidiennement.

Les mises à jour des appareils ne sont pas seulement nécessaires pour accéder à de nouvelles fonctionnalités ou interfaces. Elles contribuent également à maintenir un niveau élevé de sécurité. Les fournisseurs testent régulièrement leurs solutions et recherchent de nouvelles vulnérabilités qui pourraient être potentiellement exploitées par les cyberattaquants. Si l’installation des mises à jour sert à l’élaboration d’une protection efficace, le temps d’arrêt qu’elles impliquent peut également augmenter la productivité et aider au bien-être.

Et si le temps de « déconnexion forcée » pouvait être profitable pour le bien-être ?

Les personnes interrogées conviennent que le temps passé à attendre la fin des mises à jour de leurs appareils peut être utile : 40% au niveau mondial et 35% des personnes interrogées en France estiment qu’il peut être mis à profit pour d’autres actions, même si cela affecte leur productivité et 39%, à l’échelle globale, se réjouissent même de cette déconnexion technologique momentanée contre 36% dans l’hexagone.

En règle générale, les utilisateurs préfèrent surtout passer à d’autres activités. Par exemple, quand leurs appareils sont inutilisables, 31% des répondants arrêtent de travailler et se détendent (regardent la télévision ou lisent un livre) contre 24 % en France. 18% se distraient en cuisinant (23 % en France) et 9% préfèrent faire du sport ou se promener (11% pour la France). Seul un quart des répondants (23%), poursuit ses activités en passant sur un autre appareil (20% en France).

40-of-users-think-that-software-update-time-can-be-used-to-increase-productivity-and-engage-in-self-development.jpg

Un temps pourtant trop contraignant pour les répondants, qui préfèrent éviter les mises à jour.

Cependant, malgré les avantages de ces pauses, 50% des répondants au niveau mondial et 57% des Français reportent l’installation des mises à jour une fois la notification reçue sur leurs appareils. Ils sont soit occupés par leur travail (30% au niveau mondial et 28% en France), ne souhaitent pas stopper immédiatement l’utilisation de leur appareil (26% au niveau mondial et en France), ou enfin affirment ne pas vouloir être obligés de fermer l’application utilisée (25% des répondants globaux et 21% des Français). Au total, 63% des utilisateurs mondiaux et jusqu’à 69% des Français ne voient aucun mal à un tel retard d’applications des mises à jour.

« Il est complètement logique de changer d’appareil quand celui que vous utilisez est soumis à un cycle de mise à jour. Mais faire du sport, cuisiner, ou méditer pourrait réellement constituer une pause bénéfique au cours de la journée de travail, favorisant la détente et aidant à se remettre en forme. Nous étions ravis de constater, au cours de notre sondage, que de nombreuses personnes appliquent déjà ces pratiques et nous invitons les autres à suivre leur exemple. Cela aidera non seulement à améliorer l’état d’esprit général, mais également à augmenter la productivité », commente Maria Namestnikova, Head of GReAT Russie, Kaspersky.

Au cours de la campagne « Pain in the Neck », Kaspersky a collaboré avec la célèbre blogueuse, professeur de yoga et coach personnelle Shona Vertue, dans la préparation d’une courte série d’exercices facilement exécutables à la maison lors de l’installation des mises à jour. Cette série d’exercices s’adresse à tout type de personne et ce peu importe leur condition physique. La vidéo est disponible via le lien suivant.

Le rapport complet est disponible via ce lien.

À propos de l’enquête

Sondage mené en avril 2021 par Savanta pour le compte de Kaspersky auprès de 15 000 répondants - 1 000 répondants issus du Royaume-Uni, France, Allemagne, Italie et Espagne et 500 issus des États-Unis, Pays-Bas, Autriche, Portugal, Roumanie, Émirats arabes unis, Turquie, Afrique du Sud, la Chine, Inde, Australie, Brésil, Mexique, Argentine, Colombie, Chili, Pérou et Russie. Toutes les personnes interrogées disposent d’un PC, d’un smartphone et/ou une tablette à usage personnel ou professionnel, et 76% sont des personnes exerçant une activité professionnelle.

A propos de Kaspersky

Kaspersky est une société internationale de cybersécurité et de protection de la vie privée numérique fondée en 1997. L’expertise de Kaspersky en matière de « Threat Intelligence » et sécurité informatique vient constamment enrichir la création de solutions et de services de sécurité pour protéger les entreprises, les infrastructures critiques, les autorités publiques et les particuliers à travers le monde. Le large portefeuille de solutions de sécurité de Kaspersky comprend la protection avancée des terminaux ainsi que des solutions et services de sécurité dédiés afin de lutter contre les menaces digitales sophistiquées et en constante évolution. Les technologies de Kaspersky aident plus de 400 millions d’utilisateurs et 240 000 entreprises à protéger ce qui compte le plus pour eux. Pour en savoir plus : www.kaspersky.fr.

35% des Français estiment que le temps consacré à la mise à jour des logiciels peut être réalloué à la productivité et au développement personnel

Kaspersky présente les résultats d’une nouvelle étude mondiale conduite en avril 2021 dans le cadre de sa campagne « Pain in the Neck » avec pour objectif d’évaluer le ressenti des utilisateurs à l’égard de la mise à jour de leurs appareils.
Kaspersky Logo