BitTorrent est un protocole de transfert Internet. Tout comme HTTP (protocole de transfert hypertexte) et FTP (protocole de transfert de fichiers), BitTorrent permet de télécharger des fichiers depuis Internet. Toutefois, contrairement à HTTP et à FTP, BitTorrent est un protocole de transfert pair à pair (P2P).

Le protocole P2P (peer-to-peer) de BitTorrent trouve les utilisateurs qui possèdent les fichiers que d'autres utilisateurs recherchent, puis télécharge simultanément les fichiers de ces utilisateurs. Par conséquent, les taux de transmission sont plus rapides qu'avec HTTP et FTP, qui téléchargent les fichiers de façon séquentielle à partir d'une seule source.

D'après les estimations, BitTorrent représentait environ 35 % de l'ensemble du trafic Internet en 2005. Après avoir connu son apogée début 2008, la popularité de BitTorrent a diminué progressivement alors que les vitesses Internet ont augmenté.

Au cours de la même période, les services de diffusion en continu comme Netflix, Hulu et Amazon Prime ont dominé le marché avec des téléchargements à faible coût. Ainsi, la part de BitTorrent qui atteignait 10 % de l'ensemble du trafic de téléchargement en Amérique du Nord en 2010 a chuté à 3 % en 2015.

Le torrenting est-il une pratique légale ?

BitTorrent est un protocole de transfert de fichiers légitime. L'utiliser est légal tant que le contenu peut être téléchargé ou chargé légalement. Toutefois, l'utiliser pour télécharger des supports protégés par des droits d'auteur (comme un film qui vient de sortir) sans l'autorisation du détenteur des droits n'est pas légal. Plus de 200 000 utilisateurs ont été poursuivis en justice aux États-Unis entre 2010 et 2011 pour avoir téléchargé des supports protégés par des droits d'auteur sur BitTorrent.

Depuis lors, les poursuites ont été remplacées par des copyright trolls (collectif qui fait pression sur les téléchargeurs au nom des ayant-droits) qui sont autorisés à agir au nom des détenteurs des droits d'auteur.

Puisque la technologie BitTorrent révèle les adresses IP des dispositifs connectés à son flux de données (torrent), les trolls peuvent identifier quelle adresse télécharge des fichiers.

Les trolls envoient des lettres de règlement aux fournisseurs de service Internet, qui transmettent ensuite les lettres à leurs clients.

En 2017, une demande de règlement typique du groupe sous le nom de Rights Enforcement (Application des droits) s'élevait à 300 $. Cependant, puisque les adresses IP ne sont pas considérées comme des entités juridiques, les trolls possèdent rarement les noms des individus et, par conséquent, ne peuvent pas prendre les mesures nécessaires pour recouvrer les sommes qui sont dues.

Existe-t-il des situations dans lesquelles le torrenting est légal ?

Le téléchargement de correctifs, de modifications et de mises à jour pour d'anciens jeux vidéo, non pris en charge, ainsi que les modifications apportées par un utilisateur pour les jeux pris en charge sont de bonnes raisons d'accéder à BitTorrent. GameUpdates.Org est un site légal qui regroupe ces mises à jour.

Accéder à des films classiques, à des films de série B, à de la musique indie, à des livres et à des logiciels qui appartiennent au domaine public ou sont disponibles sous les licences Creative Commons est un autre cas pour lequel l'utilisation de BitTorrent est légale. Public Domain Torrents et le site indie Vodo sont deux exemples de sites légaux.

La protection est-elle assurée ?

Le torrenting doit être réalisé avec prudence. La technologie BitTorrent est réputée pour être utilisée afin de pirater des films, des jeux et d'autres contenus protégés par des droits d'auteur. Les fournisseurs de service Internet le savent et envoient souvent des lettres d'avertissement, ainsi que des documents de sensibilisation contre le piratage, aux utilisateurs de BitTorrent.

Les récidivistes peuvent voir leur bande passante réduite ou leur compte suspendu. Les fournisseurs de service Internet ne sont pas en mesure de différencier les sites BitTorrent qui distribuent du matériel sous les licences Creative Commons de ceux qui partagent du contenu piraté.

En outre, les pirates informatiques utilisent souvent des contenus gratuits en tant que leurre intégrant des logiciels malveillants dans le but de faire des ravages sur les ordinateurs des utilisateurs ou de lancer des attaques. Pour minimiser le risque, des sites de streaming BitTorrent qui déclarent contrôler les fichiers pour détecter les virus et autres logiciels malveillants sont apparus.

La visibilité est un autre danger. L'adresse IP des utilisateurs et le contenu qu'ils transmettent sont visibles par tous les utilisateurs de BitTorrent. Ces informations sont souvent suivies par les détenteurs de droits d'auteur, les organismes d'application de la loi, les publicitaires et les pirates. Il est important que les utilisateurs de torrent assurent à l'aide d'un logiciel de sécurité Internet afin de garder à jour les définitions de logiciels malveillants et d'installer les correctifs du système d'exploitation dès qu'ils deviennent disponibles. Chiffrer une connexion Internet en utilisant un réseau privé virtuel (VPN) pour masquer l'adresse IP aide également, mais cette méthode n'est pas infaillible.

Comment utiliser BitTorrent

Comme nous l'avons indiqué précédemment, vérifiez que vous disposez d'un, et connectez-vous à un réseau VPN pour masquer votre adresse IP. Ensuite, téléchargez BitTorrent et configurez un profil client. Pour rechercher du contenu, utilisez votre navigateur Web pour accéder aux sites BitTorrent tiers populaires. Utilisez votre profil client BitTorrent pour télécharger les fichiers dont vous avez besoin.

N'oubliez pas que, même si BitTorrent lui-même est légal, une grande partie du contenu disponible via d'autres utilisateurs est piraté. Veillez à ne télécharger que du contenu légal et à toujours analyser l'ensemble des fichiers pour détecter les logiciels malveillants.

Articles connexes :

Produits associés :

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur nos sites Web. En utilisant ce site Web et en poursuivant votre navigation, vous acceptez ces conditions. Des informations détaillées sur l'utilisation des cookies sur ce site Web sont disponibles en cliquant sur plus d'informations.

Accepter et fermer