Le terme furtif décrit des techniques utilisées pour dissimuler le programme malveillant et les modifications qu'il apporte au système infecté. Cela inclut, par exemple, les rootkits.

Comment les virus furtifs infectent-ils des ordinateurs ?

Un virus furtif peut infecter un système informatique de différentes façons : par exemple, lorsqu'un utilisateur télécharge la pièce jointe malveillante d'un e-mail, il peut installer des programmes malveillants qui se font passer pour des programmes de sites Web ; il peut également utiliser des logiciels non vérifiés et infectés par des programmes malveillants. Comme les autres virus, il peut prendre les commandes de nombreuses tâches système et compromettre les performances de l'ordinateur. À l'exécution de ces tâches, les logiciels antivirus détectent habituellement les programmes malveillants, mais le virus furtif est conçu de façon à déjouer la surveillance des logiciels antivirus. Pour ce faire, il se détache provisoirement du fichier infecté, se copie sur un autre disque et se remplace par un fichier sain. Le virus furtif passe également inaperçu en masquant la taille réelle du fichier qu'il a infecté.

Vous pouvez détecter ce type de virus en démarrant l'ordinateur à l'aide d'un disque de démarrage, afin d'éviter les systèmes dont le virus a le contrôle, puis en lançant un scan antivirus. Toutefois, même s'il est détecté lors de ce scan, il est possible que le virus se soit copié sur un autre fichier du système et qu'il reste ainsi difficile à éradiquer complètement. En règle générale, la meilleure parade consiste à utiliser un puissant logiciel antivirus, conçu pour détecter les virus et leurs copies cachées.