Les investisseurs et les journalistes ont comparé l'engouement pour l'investissement dans les cryptomonnaies comme le Bitcoin à la ruée vers l'or aux États-Unis au milieu des années 1800. D'autres comparent l'obsession pour la devise numérique à la tulipomanie aux Pays-Bas pendant les années 1700. Reste à voir si le Bitcoin et ses cousines numériques vont perdurer et devenir une nouvelle référence ou s'ils vont mener le marché à sa perte comme la tulipomanie.

Devise numérique

Les devises numériques, ou cryptomonnaies, sont générées par des réseaux d'ordinateurs pour remplacer les monnaies traditionnelles. Acheter quelque chose avec une devise numérique est différent du paiement par carte de crédit, carte de débit, PayPal ou ApplePay, qui ont tous un accès électronique aux devises classiques comme les dollars américains, les livres sterling et les renminbis chinois.

La valeur des jetons électroniques des devises numériques repose sur l'échange entre les monnaies classiques, les produits de base et les jetons lors d'échanges spéciaux sur Internet, comme BitPay. Ces échanges fonctionnent un peu comme PayPal, mais ne sont pas associés à cette société. Comme l'or, les devises classiques et les matières premières sont évaluées en fonction des normes bancaires nationales et internationales.

Créer une devise numérique

Pour créer une cryptomonnaie, un réseau distribué d'ordinateurs dans une communauté en ligne fermée travaille avec un ensemble d'algorithmes cryptographiques complexes, et le résultat de ces programmes spécialisés est une cryptomonnaie représentée par des jetons numériques. Les jetons ne sont valables que pour le commerce au sein des communautés numériques. Les personnes et les entreprises peuvent ouvrir des comptes, également appelés porte-monnaie, dans les communautés spécialisées.

Les fondateurs des communautés limitent le nombre de jetons que les ordinateurs qui sous-tendent les transactions dans la communauté peuvent générer. La levée de fonds participative servant à financer la communauté s'appelle l'Initial Coin Offering (ICO).

L'une des premières cryptomonnaies, mais aussi la plus populaire, à avoir établi une limite de production est le Bitcoin. Un individu dont on ne connaît que le pseudonyme, Satoshi Nakamoto, a créé Bitcoin ainsi que la technologie pour générer et gérer la cryptomonnaie en 2008. Nakamoto a limité le nombre de Bitcoins générés par le réseau distribué d'ordinateurs dans son échange à 21 millions. Cette réserve limitée assure la demande des jetons dont la valeur va augmenter par la suite.

La valeur du Bitcoin

À la fin du mois d'août 2017, le Bitcoin avait attribué une valeur d'échange de presque 5 000 $ à un seul Bitcoin. Ces chiffres dépassaient de loin la valeur de l'or, qui était d'environ 1 300 $ à l'époque. Toutefois, dans les deux semaines qui ont suivi le bond record de la devise numérique, la valeur du Bitcoin est retombée à environ 3 000 $. Les personnes qui ont investi de l'argent réel dans le Bitcoin à la mi-août et ne se sont pas retirées du marché avant la chute des prix ont perdu près de 40 % de leur investissement.

En raison de son statut de monnaie numérique la plus populaire du monde, la communauté Bitcoin est devenue une norme à part entière, à l'instar des bourses de Wall Street, de Londres et du Japon. Par conséquent, lorsque d'autres marchés de devises numériques s'effondrent, la valeur du Bitcoin suit le mouvement. La chute spectaculaire de la valeur du Bitcoin à la fin du mois d'août 2017 s'explique par la perte, pour d'autres cryptomonnaies de l'appui du gouvernement chinois après s'être multipliées à une vitesse alarmante en Chine durant toute l'année 2017.

Le gouvernement chinois craignait la croissance de ventes pyramidales immenses et alambiquées, tournant autour d'échanges de cryptomonnaies qui possédaient leurs propres jetons numériques comme le Bitcoin. Par conséquent, le gouvernement a ordonné d'arrêter les échanges comme BTCC, OKcoin et Huobi d'ici la fin du mois de septembre 2017. Ce décret a refroidi les échanges de cryptomonnaie dans le monde entier et a mené à la dévaluation rapide du Bitcoin.

Maintenant que le Bitcoin a démontré une instabilité bien plus importante que la valeur de l'or et des devises classiques, il est très peu probable qu'il devienne une référence en matière de devise internationale.

Le Bitcoin et la sécurité

Depuis 2010, près d'une douzaine de piratages dans les échanges de cryptomonnaie ont eu lieu. Les pertes s'élèvent à des centaines de millions (de dollars). Comparativement toutefois, les institutions bancaires et financières classiques ont perdu des milliards de dollars au profit de cybercriminels sur la même période. Les programmeurs et les communautés de cryptomonnaies travaillent dur pour identifier et réparer les vulnérabilités dans leurs réseaux blockchain. Si le Bitcoin devenait une monnaie acceptable pour les vendeurs du monde réel, les banques centrales des gouvernements pourraient en effet se faire voler la vedette par des algorithmes informatiques sophistiqués.

Sur un plan personnel, toute personne investissant dans le Bitcoin doit avoir une protection Internet adéquate en place avant d'accéder à des informations financières et d'effectuer des transactions.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur nos sites Web. En utilisant ce site Web et en poursuivant votre navigation, vous acceptez ces conditions. Des informations détaillées sur l'utilisation des cookies sur ce site Web sont disponibles en cliquant sur plus d'informations.

Accepter et fermer