content/fr-fr/images/repository/isc/2019-images/Data-Breach-Protection-for-Business.jpg

Si votre entreprise n’a pas subi de cyberattaque l’année dernière, vous pouvez vous considérer comme chanceux. Alors que l‘actualité se concentre sur les grandes entreprises exploitant une grande quantité de données personnelles, les PME sont elles aussi en danger. Ainsi, en 2018, Kaspersky Lab a rapporté les découvertes suivantes :

  • 30,01 % des utilisateurs d’ordinateurs ont été la cible d’au moins une attaque par programme malveillant au cours de l’année.
  • Les solutions Kaspersky Lab ont repoussé 1 876 998 691 attaques lancées depuis des ressources en ligne partout dans le monde.
  • 554 159 621 URL uniques ont été reconnues comme malveillantes par les modules de l’antivirus Internet.
  • L’antivirus Internet de Kaspersky Lab a détecté 21 643 946 objets malveillants uniques.
  • 765 538 ordinateurs d’utilisateurs uniques ont été la cible de programmes de chiffrement.
  • 5 638 828 ordinateurs d’utilisateurs uniques ont été la cible de programmes de minage.
  • Les solutions Kaspersky Lab ont, grâce à la protection bancaire, empêché le lancement de programmes malveillants capables de dérober de l’argent sur 830 135 appareils.

Les pirates et les escroqueries par phishing (hameçonnage) peuvent non seulement coûter des centaines de milliers de dollars, des heures de travail et beaucoup de stress aux grandes entreprises, mais les PME sont également ciblées. Le coût moyen d’une fuite de données est à la hausse à l’échelle mondiale – avec des fuites qui s’élèvent maintenant à 1,23 millions de dollars en moyenne pour les entreprises (en augmentation de 24% par rapport aux 992 000 dollars en 2017) et 120 000 dollars pour les PME (en augmentation de 36% par rapport aux 88 000 dollars en 2017). Pensez à toutes les données clients et fournisseurs, ainsi qu’aux informations de carte de crédit et autres données stockées sur vos serveurs. Faites le calcul : cela vaut la peine de prendre le temps d’examiner les risques et de mettre en place un plan visant à prévenir les fuites de données dans votre entreprise.

Parce que les grandes entreprises ont plus à perdre, elles doivent donc consacrer d’avantages d’efforts pour se protéger contre les menaces. Les PME peuvent en tirer des leçons et adapter leur protection à la taille de leur structure. Jetons un coup d’œil à ce qu’il est utile d’apprendre des grandes entreprises.

Ils séparent le travail et la vie privée

Lorsque vous travaillez à la croissance de votre entreprise, il est courant de mêler vos comptes personnels à ceux de votre entreprise. À moins d’avoir des investisseurs, tous vos fonds pourraient avoir la même source : vous. Cependant, il est plus prudent de créer un compte professionnel complètement séparé de votre compte personnel. Non seulement, cela simplifiera la gestion de vos taxes, mais en cas de piratage de votre compte personnel, votre compte professionnel et votre entreprise resteront protégés (et vice versa).

Ils protègent tous les types de données

La plupart des entreprises protègent leurs données structurées, c’est-à-dire les données qui sont organisées : peut-être dans une base de données, ou un ensemble de fichiers. Mais les grandes entreprises protègent également les données non structurées, qui peuvent inclure des informations stockées dans la messagerie d’un employé. Celles-ci sont considérées comme des points faibles en matière de cybersécurité, et elles peuvent faciliter l’accès à des données non structurées de valeur pour les pirates. Une approche globale visant à protéger tous les types de données est essentielle pour les entreprises de toutes tailles. Cette stratégie peut inclure l’utilisation de solutions de sécurité, en plus de la sensibilisation es employés sur les meilleures pratiques en matière de gestion des données.

Ils limitent l’accès aux informations

Les employés de PME ont souvent plusieurs casquettes, occupant parfois plusieurs fonctions, ce qui étend leurs responsabilités, mais qui augmente également les risques encourus. La plupart des failles de sécurité provient des employés – pas des pirates inconnus. Si vous limitez la quantité d’information auxquelles vos employés ont accès, vous limitez ainsi le risque d’une fuite de données. Restreindre le protocole d’accès aux données ne signifie pas que vous n’avez pas confiance en vos employés, mais que vous dirigez intelligemment votre PME.

Ils sont conscients des risques

S’il y a bien quelque chose que vous pouvez apprendre de la cybersécurité dans les grandes entreprises, c’est de ne pas remettre les choses à plus tard. Les grandes entreprises travaillent presque toujours avec des spécialistes en cybersécurité qui peuvent vous apprendre les meilleures pratiques afin réduire les risques de fuite de données. Ce n’est pas aussi coûteux que vous pourriez le penser : considérez cela comme une police d’assurance pouvant vous faire économiser de l’argent sur le long terme.

Si vous souhaitez savoir comment votre petite entreprise peut prévenir, prévoir, détecter et répondre aux fuites comme les grandes entreprises le font, découvrez les solutions de Kaspersky Lab destinées aux PME.

Articles et liens associés :

Sécurité d’un site Internet – Votre entreprise court-elle un risque ?

Qu’est-ce que l’IoT et la sécurité IoT ?

Threat Intelligence

Qu’est-ce qu’une Menace Persistante Avancée, signes de l’APT ?

Produits associés :

Kaspersky Hybrid Cloud Security

Kaspersky Endpoint Security for Business

Kaspersky Security Cloud

Quatre façons dont les grandes entreprises protègent leurs données que vous pouvez appliquer à votre petite entreprise

Le coût moyen d’une fuite de données est à la hausse à l’échelle mondiale. Découvrez quatre façons dont les grandes entreprises protègent leurs données que vous pouvez appliquer au sein de votre PME dès aujourd’hui.
Kaspersky Logo