Le shareware est un logiciel commercial distribué gratuitement aux utilisateurs, disponible pour une période limitée ou une période d'essai et qui expire après un nombre de jours défini. Il a été introduit pour la première fois au début des années 1980. Sa popularité a augmenté dans les années 1990, alors que la micro-informatique faisait son entrée dans les bureaux et dans les maisons.

Le format permet aux développeurs de logiciels de proposer directement aux utilisateurs potentiels d'essayer leur produit, dans l'espoir qu'ils décident d'acheter la version pleinement fonctionnelle du programme.

Le shareware est également populaire auprès des joueurs, car il leur donne l'opportunité d'essayer un nouveau jeu pendant une période limitée avant d'acheter la version complète.

Shareware ou freeware

On confond souvent le shareware avec le freeware, mais ils ont deux objectifs nettement différents.

Le freeware est un logiciel soumis à droits d'auteur disponible gratuitement pour un usage illimité. Le développeur conserve tous les droits sur le programme et en contrôle la distribution. Les utilisateurs peuvent parfois acheter des services ou options supplémentaires.

L'introduction d'un logiciel antivirus qui protège votre ordinateur sans frais, mais offre également des fonctionnalités premium avec une protection plus avancée en est un bon exemple.

Grâce au shareware, les utilisateurs sont encouragés à partager la version limitée du logiciel afin d'encourager une distribution à plus grande échelle et les ventes. Il n'est pas synonyme de logiciel open source, qui est le code source disponible pour tous ceux qui possèdent la licence du logiciel afin de permettre une collaboration entre les développeurs qui étudient le code.

Types de shareware

Plusieurs types de shareware sont disponibles, mais ils ne sont pas tous souhaitables. En voici quelques-uns :

  • Adware : un adware est souvent distribué via un logiciel freeware (mais, dans certains cas, il est inclus dans le logiciel shareware). Il permet au développeur de gagner potentiellement de l'argent grâce aux publicités contenues dans le programme, même si les utilisateurs n'achètent pas la version complète du logiciel.
    Malheureusement, l'adware peut également trouver des informations sur un ordinateur et les partager avec les publicitaires pour les aider à personnaliser les annonces en ligne en fonction de chaque utilisateur. Il peut même agir malicieusement et injecter des chevaux de Troie dans le système. Le chargement de l'adware sur l'ordinateur passe habituellement inaperçu.
  • Demoware : ce logiciel fournit une démonstration ou un essai de l'application aux utilisateurs. Le crippleware est un sous-ensemble des demowares. Il empêche le shareware de remplir ses fonctions essentielles, sauf si la version complète est achetée. Par exemple, un crippleware pourrait empêcher l'impression de documents ou l'accès à une suite complète de modèles.
  • Donationware : un donationware est une application shareware complètement fonctionnelle et opérationnelle, mais un don est demandé pour financer les améliorations ultérieures ou, dans certains cas, pour soutenir une cause caritative ou une organisation à but non lucratif.

Préoccupations en matière de sécurité relatives au shareware

Les cybercriminels peuvent utiliser les sharewares pour distribuer des programmes malveillants en utilisant des tactiques similaires à celles utilisées pour d'autres attaques de piratage informatique. Les utilisateurs sont amenés à croire que les liens URL (souvent dans les annonces) sont légitimes, mais ces liens les mènent vers des pages où ils téléchargent des programmes malveillants au lieu d'une application shareware sécurisée.

Même si tous les types de logiciels sont exposés aux vulnérabilités et failles qui pourraient conduire à des attaques malveillantes, les sharewares sont particulièrement menacés. Puisque la licence des programmes n'est pas complète, les correctifs et les mises à jour ne sont pas disponibles, ce qui peut mettre un système en danger. Cela est particulièrement vrai lorsqu'un logiciel qui n'est plus utilisé reste dans un ordinateur.

Certaines applications shareware (et freeware) permettent aux utilisateurs de télécharger une autre application en tant qu'option supplémentaire. En fait, la case qui indique le consentement est souvent déjà cochée par défaut, ce qui permet de télécharger automatiquement le logiciel supplémentaire. Même si le logiciel peut être parfaitement légitime, c'est également une façon pour les escrocs d'inciter les utilisateurs à télécharger involontairement un logiciel malveillant.

Le shareware est une excellente option pour ceux qui souhaitent essayer un logiciel avant de faire un achat coûteux ou qui n'ont besoin d'utiliser une application spécifique qu'une seule fois. Toutefois, les utilisateurs doivent se souvenir que télécharger ces programmes comporte certains risques. Il est important que vous vérifiiez que le site est légitime et que son système de sécurité est à jour avant de télécharger un programme logiciel.

Articles connexes :

Produits associés :

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience sur nos sites Web. En utilisant ce site Web et en poursuivant votre navigation, vous acceptez ces conditions. Des informations détaillées sur l'utilisation des cookies sur ce site Web sont disponibles en cliquant sur plus d'informations.

Accepter et fermer