content/fr-fr/images/repository/isc/2021/what_are_bots_image1_710x400px_300dpi.jpg

Bots : signification et définition

Un « bot » (abréviation de « robot ») est un logiciel qui exécute des tâches automatisées, répétitives et prédéfinies. Les bots imitent ou remplacent généralement le comportement des utilisateurs humains. Comme ils sont automatisés, ils fonctionnent beaucoup plus rapidement que les utilisateurs humains. Ils remplissent des fonctions utiles, comme le service clientèle ou l'indexation des moteurs de recherche, mais ils peuvent aussi se présenter sous la forme de logiciels malveillants, utilisés pour prendre le contrôle total d'un ordinateur.

Les bots Internet peuvent également être appelés araignées, collecteurs ou bots Web.

<h2>Qu'est-ce qu'un bot informatique et qu'est-ce qu'un bot Internet ?</h2>

Les bots informatiques et les bots Internet sont essentiellement des outils numériques et, comme tout outil, ils peuvent être utilisés à bon ou mauvais escient.

Les bons bots effectuent des tâches utiles, mais les mauvais bots, également appelés bots malveillants, comportent des risques et peuvent être utilisés pour pirater, spammer, espionner, interrompre et compromettre des sites Web de toutes tailles. On estime que jusqu'à la moitié de l'ensemble du trafic Internet est aujourd'hui constitué de bots informatiques effectuant certaines tâches, comme l'automatisation de services clientèle, la simulation de la communication humaine sur les réseaux sociaux, l'aide aux entreprises pour la recherche de contenu en ligne et l'assistance à l'optimisation des moteurs de recherche.

Les organisations ou les particuliers utilisent des bots pour remplacer les tâches répétitives qu'un humain devrait autrement effectuer. Les tâches exécutées par les bots sont généralement simples et réalisées à un rythme beaucoup plus rapide que celui des humains. Les tâches effectuées par les bots ne sont pas toutes bénignes : les bots sont parfois utilisés pour des activités criminelles, comme le vol de données, les escroqueries ou les attaques par déni de service.

Les bots malveillants et les dangers des bots sur Internet

Les bots de logiciels malveillants et les bots Internet peuvent être programmés ou piratés pour s'introduire dans les comptes des utilisateurs, analyser le réseau Internet à la recherche de coordonnées, envoyer des spams ou réaliser d'autres actes nuisibles.

Pour mener à bien ces attaques et camoufler la source du trafic d'attaque, les attaquants peuvent distribuer de mauvais bots dans un botnet, c'est-à-dire un réseau de bots. Un botnet est un ensemble d'appareils connectés au réseau Internet, chacun exécutant au moins un bot, souvent à l'insu des propriétaires des appareils. Comme chaque appareil dispose de sa propre adresse IP, le trafic du botnet provient de nombreuses adresses IP, ce qui rend plus difficiles l'identification et le blocage de la source du trafic malveillant du bot. Les botnets peuvent souvent se développer en utilisant des appareils pour envoyer des emails de spam, qui peuvent infecter d'autres machines.

Les téléchargements constituent l'un des moyens les plus courants pour les bots d'infecter votre ordinateur. Les logiciels malveillants sont diffusés sous forme de téléchargement via les réseaux sociaux ou des emails qui invitent à cliquer sur un lien. Le lien est souvent sous forme d'image ou de vidéo, l'une ou l'autre contenant des virus et d'autres logiciels malveillants. Si votre ordinateur est infecté par un logiciel malveillant, il peut faire partie d'un botnet. 

Un bot peut également se présenter sous la forme d'un avertissement indiquant que votre ordinateur sera infecté par un virus si vous ne cliquez pas sur un lien donné. Lorsque vous cliquez sur le lien, votre ordinateur se retrouve infecté par un virus.

Si les bots malveillants posent des problèmes aux entreprises, les dangers pour les consommateurs résident dans le fait que ces bots sont susceptibles de commettre des vols de données et d'identité, d'enregistrer des informations sensibles, comme des mots de passe, des coordonnées bancaires et des adresses, et de mener des attaques de phishing.

Les bots malveillants peuvent facilement passer inaperçus. Ils sont facilement dissimulés dans un ordinateur et présentent souvent des noms de fichiers et des processus semblables, voire identiques, aux fichiers ou aux processus ordinaires du système.

Voici quelques exemples de bots malveillants :

Bots de spam

Les bots de spam peuvent récolter des adresses email à partir de pages de contact ou de livres d'or. Ils peuvent également publier du contenu promotionnel dans des forums ou des sections de commentaires pour attirer du trafic vers des sites Web particuliers.

Bots conversationnels

Les sites Web et les applications de rencontres sont des paradis pour les bots conversationnels malveillants. Ces bots conversationnels se font passer pour une personne, imitant une interaction humaine, et trompent souvent les utilisateurs qui ne se rendent pas compte qu'ils discutent avec des programmes nuisibles qui ont pour but d'obtenir des informations personnelles, notamment des numéros de carte de crédit, de victimes peu méfiantes.

Bots de partage de fichiers

Ces bots prennent le terme d'une requête d'un utilisateur (comme un film populaire ou l'album d'un artiste) et répondent à la requête en indiquant qu'ils proposent le fichier en téléchargement, et fournissent un lien. L'utilisateur clique sur le lien, télécharge le fichier et l'ouvre, et infecte son ordinateur sans le savoir.

Bourrage d'identifiants

Il s'agit de bots qui « bourrent » des noms d'utilisateur ainsi que des mots de passe connus (généralement obtenus à la suite de violations de données) dans des pages de connexion en ligne dans le but d'obtenir un accès non autorisé à des comptes d'utilisateurs.

Bots d'attaque par déni de service (DoS ou DDoS)

Il s'agit d'un trafic de bots excessif utilisé intentionnellement pour submerger les ressources d'un serveur et empêcher le fonctionnement d'un service.

Attaques par déni de stock

Ces attaques visent les boutiques en ligne pour qu'elles affichent leurs produits comme étant « non disponibles ». Dans ce type d'attaque, des bots malveillants accèdent au panier, sélectionnent des articles dans la boutique en ligne et les ajoutent au panier, sans jamais terminer la transaction. Par conséquent, lorsqu'un utilisateur légitime souhaite acheter le produit, il reçoit un message annonçant une rupture de stock, même si l'article est en stock.

Scanners de vulnérabilité

Les bots qui analysent des millions de sites à la recherche de vulnérabilités et les renvoient à leur créateur sont appelés scanners de vulnérabilités. Contrairement aux bots authentiques qui informent le propriétaire du site Web, ces bots malveillants sont conçus de manière particulière pour transmettre les informations à une personne qui les revend ou les utilise elle-même pour pirater des sites Web.

Bots de fraude au clic

Ces bots produisent une énorme quantité de trafic malveillant ciblant particulièrement les annonces payantes pour pratiquer la fraude publicitaire. Responsable du clic frauduleux sur les annonces payantes, ce trafic non humain coûte des milliards aux annonceurs chaque année et est souvent camouflé sous la forme de trafic légitime. À défaut de disposer d'un bon logiciel de détection des bots, les annonceurs peuvent perdre une grande partie de leur budget publicitaire à cause de cette activité.

Surveillance du traffic

Il s'agit de bots qui sont utilisés pour surcharger les serveurs de messagerie ou pour effectuer des vols de données à grande échelle.

Pourquoi les cybercriminels utilisent-ils des bots ?

1. Voler des informations financières et personnelles

Les pirates informatiques peuvent utiliser des botnets pour lancer des attaques de phishing ou d'autres escroqueries afin d'inciter les consommateurs à transmettre leur argent. Ils peuvent également recueillir des informations concernant les machines infectées par le bot, et les utiliser pour usurper des identités et contracter des prêts ou effectuer des achats au nom de l'utilisateur.

2. Attaquer des services Web légitimes

Les criminels peuvent utiliser des botnets pour lancer des attaques par déni de service qui ont pour but d'inonder un service ou un réseau légitime d'un volume de trafic écrasant. Le volume peut ralentir considérablement la capacité de réponse du service ou du réseau de l'entreprise, ou le submerger entièrement et le mettre hors service.

3. Extorquer de l'argent aux victimes

Les revenus tirés des attaques par déni de service proviennent de l'extorsion (c'est-à-dire qu'il faut payer ou voir son site mis hors service) ou de paiements effectués par des groupes désireux d'infliger des dommages à une entreprise ou à un réseau. Ces groupes comprennent des « cyberactivistes », c'est-à-dire des pirates informatiques ayant des objectifs politiques ainsi que des organisations militaires et de renseignements étrangères.

4. Gagner de l'argent grâce à des systèmes de zombies et de botnets

Les cybercriminels peuvent également louer leurs botnets à d'autres criminels qui veulent lancer du spam, des escroqueries et des attaques de phishing, voler des identités, et attaquer des sites Web et des réseaux légitimes.

Cybersécurité des bots

Les différents types de bots

À part les bots de logiciels malveillants, que font les bots ? Il existe de nombreux types différents de bots :

Bots conversationnels

Il s'agit de bots qui simulent une conversation humaine en répondant à certaines phrases par des réponses programmées.

Bots sociaux

Il s'agit de bots qui fonctionnent sur les plateformes de réseaux sociaux et qui sont utilisés pour générer automatiquement des messages, défendre des idées, suivre des utilisateurs et créer de faux comptes pour faire augmenter eux-mêmes leur nombre d'abonnés. À mesure que les réseaux sociaux deviennent plus complexes, il devient de plus en plus difficile pour les bots sociaux de créer de faux comptes. Il est difficile de reconnaître les bots sociaux, car ils peuvent présenter un comportement semblable à celui des utilisateurs réels. 

Bots d'achat

Il s'agit de bots qui effectuent des recherches en ligne en vue de trouver le meilleur prix pour les produits recherchés par un utilisateur. Certains bots peuvent observer les habitudes de navigation d'un utilisateur sur un site Web, puis personnaliser ce site pour l'utilisateur.

Bots d'indexation

Il s'agit de bots qui analysent le contenu des pages Web sur l'ensemble du réseau Internet dans le but d'aider Google et les autres moteurs de recherche à comprendre comment répondre au mieux aux demandes de recherche des utilisateurs. Ces bots téléchargent le code HTML et d'autres ressources, comme le code CSS et JavaScript ainsi que les images, et les utilisent pour traiter le contenu du site.

Bots de moissonnage du Web

Il s'agit de bots qui lisent les données des sites Web dans le but de les sauvegarder hors ligne et de permettre leur réutilisation. Cette opération peut prendre la forme d'un moissonnage de l'ensemble du contenu des pages Web pour obtenir des points de données particuliers, comme les noms et les prix des produits sur des sites Web de commerce en ligne.

Dans certains cas, le moissonnage est légitime et peut être autorisé par les propriétaires de sites Web. Dans d'autres cas, les opérateurs de bots peuvent violer les conditions d'utilisation des sites Web ou voler du matériel sensible ou protégé par des droits d'auteur.

Bots de recherche

Il s'agit de bots qui collectent des informations pour les utilisateurs en visitant automatiquement des sites Web afin de récupérer des renseignements répondant à certains critères.

Bots de surveillance

Il s'agit de bots utilisés pour surveiller la santé d'un site Web ou d'un système. Downdetector.com est un exemple de site indépendant qui fournit des informations en temps réel concernant l'état, y compris les pannes, de sites Web et d'autres types de services.

Bots transactionnels

Il s'agit de bots utilisés pour effectuer des transactions au nom des humains. Par exemple, les bots transactionnels permettent aux clients d'effectuer une transaction dans le cadre d'une conversation.

Bots de téléchargement

Il s'agit de bots utilisés pour télécharger automatiquement des logiciels ou des applications mobiles. Ils peuvent être utilisés pour manipuler des statistiques de téléchargement, par exemple, pour augmenter le nombre de téléchargements sur les boutiques d'applications populaires et aider les nouvelles applications à se retrouver en tête des classements.

Ils peuvent également être utilisés pour attaquer des sites de téléchargement, en créant de faux téléchargements dans le cadre d'une attaque par déni de service.

Bots de billetterie

Il s'agit de bots qui achètent automatiquement des billets pour des événements populaires dans le but de revendre ces billets à profit. Cette activité est illégale dans de nombreux pays, et même lorsqu'elle n'est pas contraire à la loi, elle peut constituer une nuisance pour les organisateurs d'événements, les vendeurs légitimes de billets et les consommateurs. Les bots de billetterie sont souvent complexes et imitent les mêmes comportements que les acheteurs de billets humains.

Comment fonctionnent les bots ?

En général, les bots fonctionnent sur un réseau. Les bots qui peuvent communiquer entre eux utiliseront pour ce faire des services reposant sur le réseau Internet, comme les messageries instantanées, les interfaces de type Twitterbots ou les services IRC.

Les bots sont constitués d'ensembles d'algorithmes qui les aident à accomplir leurs tâches. Chaque type de bots est conçu différemment pour accomplir une grande variété de tâches.

Prenons l'exemple des bots conversationnels. Ceux-ci présentent des modes de fonctionnement différents :

  • Un bot conversationnel reposant sur des règles interagit avec les utilisateurs en leur fournissant des invites prédéfinies qu'ils doivent sélectionner.
  • Un bot conversationnel intellectuellement indépendant utilisera l'apprentissage machine pour se former à partir des contributions humaines et il recherchera des mots-clés connus.
  • Les bots conversationnels IA sont une association de bots conversationnels reposant sur des règles et de bots conversationnels intellectuellement indépendants. En outre, les bots conversationnels peuvent également utiliser des outils de comparaison de motifs ainsi que de traitement et de génération du langage naturel.

Chacun d'eux présente des avantages et des inconvénients. Les organisations qui utilisent des bots décideront de la meilleure approche en fonction de leurs besoins.

Avantages et inconvénients des bots

Bots informatiques et Internet – Avantages :

  • Ils sont plus rapides que les humains pour les tâches répétitives.
  • Ils permettent aux clients de gagner du temps.
  • Ils réduisent les coûts de main-d'œuvre pour les organisations.
  • Ils sont disponibles 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.
  • Les organisations peuvent toucher un grand nombre de personnes grâce aux applications de messagerie.
  • Ils sont personnalisables.
  • Ils sont polyvalents.
  • Ils peuvent offrir une meilleure expérience utilisateur.

Bots informatiques et Internet – Inconvénients :

  • Les bots ne peuvent pas être configurés pour effectuer certaines tâches précises, et ils risquent de mal comprendre les utilisateurs, et de provoquer leur frustration par la même occasion.
  • Les humains sont toujours indispensables pour gérer les bots et intervenir si l'un d'eux interprète mal un autre humain.
  • Les bots peuvent être programmés de façon à être malveillants.
  • Les bots peuvent être utilisés pour envoyer du spam.

Exemples de bots

La gamme et la variété des bots font qu'ils sont utilisés dans un large éventail de domaines, comme le service clientèle, les activités commerciales, les fonctions de recherche ainsi que le divertissement.

Voici quelques exemples de services bien connus qui utilisent des bots :

  • Les applications de messagerie instantanée, comme Facebook Messenger, WhatsApp et Slack.
  • Les bots conversationnels, comme Google Assistant et Siri.
  • L'Organisation mondiale de la santé a créé un bot sur WhatsApp pour partager des informations publiques liées à la pandémie de coronavirus.
  • National Geographic a créé une application conversationnelle censée converser comme Albert Einstein l'aurait fait pour faire la promotion de son émission Genius.
  • Les applications d'actualités, comme le Wall Street Journal, les utilisent pour présenter les titres de l'actualité.
  • Spotify permet aux utilisateurs de rechercher et de partager des titres via Facebook Messenger.
  • Lyft, le principal concurrent d'Uber, permet aux clients de faire des demandes via Slack, Messenger et Alexa.
  • Mastercard permet aux clients de vérifier les transactions de leur compte à l'aide du bot Facebook Messenger.
  • Lidl a créé un bot pour recommander des vins à ses clients.

Comment savoir si votre ordinateur est infecté par des bots ?

Voici quelques façons de découvrir si votre ordinateur fait partie d'un botnet :

  • Votre ordinateur ne cesse de planter sans raison apparente.
  • Des applications qui fonctionnaient auparavant de manière transparente fonctionnent désormais par à-coups.
  • Les programmes qui se chargeaient auparavant rapidement démarrent désormais lentement.
  • L'ordinateur prend beaucoup de temps pour s'éteindre ou ne s'éteint pas correctement.
  • Votre accès à Internet est très lent.
  • Le navigateur intègre des composants que vous n'avez pas téléchargés.
  • Le gestionnaire des tâches de Windows affiche des programmes avec des noms ou des descriptions énigmatiques.
  • Les paramètres ont changé, et vous ne parvenez pas à les remettre à leur état antérieur.
  • Des fenêtres contextuelles et des publicités apparaissent même lorsque vous n'utilisez pas de navigateur Web.
  • Le ventilateur fonctionne à plein régime lorsque l'appareil est inactif.
  • Des amis et des membres de votre famille déclarent avoir reçu des emails de votre part, alors que vous ne les avez pas envoyés.
  • Vous ne parvenez pas à télécharger les mises à jour du système d'exploitation.

Que faire si votre ordinateur est infecté par des bots ?

Si votre ordinateur est déjà infecté par des bots, le plus important est de protéger vos données.

Voici quelques mesures à prendre :

Étape 1 : Déconnectez votre ordinateur du réseau dès que possible. Cette mesure empêchera le vol d'informations sensibles et évitera que votre ordinateur ne soit utilisé pour attaquer d'autres réseaux.

Étape 2 : Transférez toutes les données importantes ou personnelles vers un autre ordinateur ou un disque dur externe. Assurez-vous au préalable qu'elles ne contiennent aucun logiciel malveillant.

Étape 3 : Réinitialisez votre machine à ses paramètres d'usine (n'oubliez pas qu'en plus de cibler le problème, cette opération supprimera les fichiers et les programmes que vous avez créés, effacera les pilotes et remettra les paramètres par défaut).

Étape 4 : Nettoyez votre ordinateur à l'aide de divers outils de sécurité ou en faisant appel à un professionnel.

N'oubliez pas que la prévention est le meilleur remède contre les bots et toutes les autres formes de logiciels malveillants. Il est donc important d'installer une solution de cybersécurité sur l'ensemble de vos appareils.

Comment protéger votre ordinateur contre les bots ?

La difficulté pour les consommateurs est que de nombreux points de contact en ligne avec les clients, y compris les sites Web, les applications mobiles et les API, sont attaqués par des bots. Il est possible de protéger son ordinateur contre les bots, mais cela demande de la vigilance et de savoir ce à quoi il faut faire attention.

Voici quelques mesures à prendre pour protéger vos systèmes contre l'infiltration des botnets :

Installez un logiciel anti-malware

Utilisez un logiciel anti-malware complet pour protéger votre appareil. Par exemple, Kaspersky Total Security bloque les virus et les logiciels malveillants en temps réel et empêche les pirates informatiques de prendre le contrôle de votre PC à distance. Assurez-vous que vos programmes antivirus et anti-espions sont configurés de manière à se mettre à jour automatiquement.

Assurez-vous que tous vos logiciels sont à jour

N'ignorez jamais les mises à jour du système. Vérifiez régulièrement les mises à jour ainsi que les correctifs des navigateurs et des systèmes d'exploitation.

Utilisez un mot de passe fort

Un mot de passe fort est difficile à deviner et comprend une combinaison de lettres majuscules et minuscules ainsi que des chiffres et des symboles. Évitez d'utiliser le même mot de passe pour plusieurs comptes. Nous vous recommandons d'utiliser un outil sécurisé de gestion des mots de passe.

Cliquez uniquement sur les liens fiables

Cliquez sur des liens Internet ou ouvrez des emails uniquement si vous avez confiance en la source. Les risques les plus courants pour les utilisateurs sont le téléchargement de contenu à partir de sites inconnus ou provenant d'amis qui ne disposent pas de protections à jour et qui transmettent involontairement des fichiers infectés à d'autres utilisateurs.

Soyez toujours extrêmement prudent lorsque vous téléchargez des informations ou des fichiers provenant d'une personne dont l'ordinateur n'est pas protégé. Évitez d'utiliser des lecteurs flash ou des clés USB sur un ordinateur infecté.

Évitez les sites Web et les publicités non fiables

Les utilisateurs sont souvent amenés à télécharger des bots malveillants par des publicités ou des téléchargements intrigants qu'ils découvrent au cours de leur navigation sur Internet. Soyez prudent lorsque vous téléchargez des versions gratuites de logiciels à partir de sites Web que vous ne reconnaissez pas, et ne cliquez jamais sur des fenêtres publicitaires qui prétendent être les seules à pouvoir résoudre les problèmes de performances ou de virus liés à votre ordinateur. Dans de nombreux cas, le fait d'interagir avec ces pages déclenche l'installation d'un logiciel malveillant sur votre ordinateur.

Installez un pare-feu

Un pare-feu peut vous aider à bloquer les attaques malveillantes.

Utilisez un gestionnaire de bots

Les organisations peuvent arrêter les bots malveillants en utilisant un gestionnaire de bots. Les gestionnaires de bots peuvent être inclus dans une plateforme de sécurité des applications Web.

Un gestionnaire de bots peut être utilisé pour permettre l'utilisation de certains bots et bloquer l'utilisation d'autres qui pourraient nuire à un système. Pour ce faire, un gestionnaire de bots classera toutes les demandes entrantes des humains et des bons bots, ainsi que des bots malveillants connus et inconnus. Tout trafic de bot suspect est alors détourné du site par le gestionnaire de bots.

Parmi les fonctionnalités de base de la gestion des bots, on trouve la limitation du débit IP ainsi que les CAPTCHA. La limitation du débit IP permet de limiter le nombre de requêtes de la même adresse, tandis que les CAPTCHA utilisent souvent un puzzle pour différencier les bots des humains. 

N'oubliez pas que les bons bots constituent un élément crucial de l'infrastructure du réseau Internet et qu'ils accomplissent de nombreuses tâches utiles. Cependant, les mauvais bots sont difficiles à détecter sans un programme antivirus, car ils sont conçus pour se cacher aux yeux de tous. Il est donc important d'être conscient des risques posés par les bots malveillants et d'assurer en permanence une bonne cybersécurité. 

Articles connexes :

Que sont les bots ? Définition et explication

Qu'est-ce qu'un bot informatique ? Un bot Internet ou robot Web est un programme automatisé qui effectue des tâches automatisées. Apprenez à vous protéger des bots malveillants.
Kaspersky Logo