Skip to main

La quantité d’informations numériques dans le monde double actuellement tous les deux ans, et la plus grande partie d’entre elles est constituée de renseignements personnels.

Nous effectuons nos opérations bancaires en ligne. Nous communiquons avec nos amis en ligne. Nous utilisons des smartphones, des PC, des tablettes et des appareils de l’IdO, qui collectent tous des informations sur la façon dont nous les utilisons.

Les enfants font leurs devoirs en ligne. Vous réservez vos voyages en ligne. Vous travaillez en ligne, vous discutez en ligne, vous pouvez même utiliser un service de rencontres en ligne.

Les problèmes liés à la protection de la vie privée sur Internet sont complexes, et le rythme auquel ils évoluent rend la tâche difficile.

Internet représente-t-il une menace pour la vie privée ?

Les données valent de l’argent, ce qui explique en grande partie pourquoi votre vie privée en ligne est menacée.

Par exemple, le fait de connaître vos habitudes de navigation ou l’historique de vos recherches peut rapporter beaucoup aux annonceurs. Si vous êtes à la recherche d’un nouvel appartement, votre historique de recherche pourrait indiquer à un annonceur que vous allez bientôt déménager. Il est donc temps de vous présenter des annonces de services de déménagement, de meubles, de magasins de bricolage et d’assurance habitation.

Bien qu’il s’agisse ici d’une utilisation légitime de vos données, celles-ci ont également une valeur monétaire aux yeux des criminels. Les données de cartes de crédit sont vendues ouvertement sur le Web caché. Si un pirate informatique parvient à accéder sans autorisation au système de réservation en ligne d’une compagnie aérienne ou à la base de données clients d’un site de commerce en ligne, il décroche le jackpot.

Toutes les informations que vous diffusez sur le Web peuvent être utilisées à des fins malveillantes. Il est donc important que vous soyez prudent en ce qui concerne votre vie privée en ligne. Découvrons pourquoi la protection de la vie privée sur Internet est importante et comment vous pouvez la protéger en ligne.

Qu’est-ce que la protection de la vie privée sur Internet et en quoi est-elle importante ?

Les atteintes à la vie privée sur Internet présentent de réels dangers. Par exemple, des informations relatives à votre état de santé pourraient être divulguées sans votre consentement, ou vos données bancaires pourraient être mises à la disposition de tiers. Votre messagerie électronique pourrait être piratée. Votre identité pourrait être volée.

Les risques encourus dépassent largement ce que la plupart des gens imaginent étant donné les conséquences possibles sur vos données. Le développement de Big Data signifie que votre historique de navigation pourrait être analysé de manière à tirer des conclusions indésirables. Par exemple, une femme qui achète des articles tels que des suppléments d’acide folique et des crèmes hydratantes non parfumées pourrait ne pas s’attendre à ce qu’un cabinet de conseil en marketing puisse déduire de son historique d’achat ou de recherche qu’elle vient de constater qu’elle est enceinte.

Si elle vit avec son père et sa mère, ou si elle n’a pas parlé de la nouvelle à son partenaire, elle pourrait ne pas être contente de recevoir des brochures publicitaires portant le slogan « Félicitations pour votre bébé ».

Ce n’est là qu’un exemple illustrant à quel point les questions de confidentialité sur Internet vont bien au-delà de la simple protection des données de votre compte bancaire ou de votre compte sur les réseaux sociaux. Chaque fois que vous visitez un site Web ou que vous téléchargez une application, des données à votre sujet sont enregistrées, parfois sans votre consentement et même à votre insu. Vous voulez probablement savoir où vont ces données et comment elles sont utilisées, au contraire, ou vous pouvez décider d’éviter qu’elles ne soient collectées.

Comment protéger votre vie privée en ligne : communications

L’un des moyens de protéger votre vie privée en ligne est de veiller à ce que vos communications soient sécurisées. Que vous fassiez des recherches sur le Web, envoyiez un email ou utilisiez une application GPS sur votre téléphone, vous échangez des données avec un serveur et vous devez protéger ces données lorsqu’elles sont en mouvement.

Une étape fondamentale pour assurer la protection de votre vie privée et votre sécurité en ligne est de s’assurer que vos communications sont sécurisées. Si vous êtes à la maison, assurez-vous que votre routeur est sécurisé par un mot de passe fort et difficile à deviner. Il est même recommandé de modifier le nom d’utilisateur de votre réseau domestique. Bien souvent, les noms d’utilisateur comprennent le nom de votre fournisseur d’accès à Internet ou du fabricant du routeur. Ces informations pourraient faciliter le travail d’un pirate informatique. Si vous utilisez un réseau Wi-Fi domestique, utilisez l’authentification WPA pour vous assurer que personne ne peut se servir de votre réseau.

Aujourd’hui, de nombreux cafés, hôtels et lieux publics disposent d’une connexion Wi-Fi gratuite et il est tentant de se connecter partout où l’on se trouve. Mais attention, le Wi-Fi public représente un risque important pour la sécurité. Si le réseau ne dispose pas d’une authentification forte, il est facile pour vous de vous connecter, mais il est tout aussi facile de devenir la cible d’un pirate informatique. N’utilisez pas le réseau Wi-Fi public pour effectuer des transactions bancaires ou réaliser d’autres opérations particulièrement sensibles sur Internet.

Vous pourriez envisager d’utiliser un réseau privé virtuel (VPN). Comment un VPN empêche-t-il le piratage de votre signal Wi-Fi ? Le VPN met en place une passerelle privée entre vous et Internet et chiffre vos communications de manière à ce que personne ne puisse voir ce que vous faites. Même si vous utilisez un réseau Wi-Fi public, un VPN vous assure la même sécurité que celle dont vous bénéficiez sur votre propre réseau.

Si vous effectuez des transactions sensibles, assurez-vous que vous utilisez un navigateur sécurisé utilisant le protocole HTTPS et pas seulement le protocole HTTP. Un site Web HTTP classique peut être piraté à l’aide d’un programme d’« écoute », qui peut enregistrer toutes les informations que vous partagez. Par exemple, il peut s’agir de votre nom d’utilisateur et de votre mot de passe pour les services bancaires en ligne.

Le protocole sécurisé HTTPS utilise les protocoles SSL/TSL pour chiffrer votre communication. Exprimé dans un langage non technique, il crée un environnement numérique sécurisé dans lequel vous pouvez communiquer avec le navigateur sans que personne vous écoute. C’est un peu comme une poignée de main sécurisée entre vous et le site Web. Si vous utilisez le protocole SSL, un cadenas s’affichera dans la barre d’adresse de votre navigateur et l’adresse du site Web commencera par https, et pas seulement par http. Cliquez sur le cadenas si vous souhaitez consulter les détails du certificat du site.

Il est facile de mettre sur écoute certains services de messagerie en ligne. Si vous utilisez Facebook, vos messages ne sont pas sécurisés, sauf si vous utilisez la fonction « Conversation secrète », accessible par le menu principal de Messenger (cette fonction n’est disponible que si vous êtes connecté sur un iPhone ou un appareil Android, et pas sur un PC). En revanche, WhatsApp et Viber sont chiffrés de bout en bout, ce qui rend leur utilisation beaucoup plus sécurisée.

pourquoi la protection de la vie privée sur Internet est-elle importante

Comment protéger votre vie privée en ligne : ne pas être suivi

Même si votre accès est sécurisé, Google ou une autre entité Internet pourrait suivre votre utilisation du Web, ou votre fournisseur d’accès à Internet pourrait vous suivre. En fait, dans de nombreux pays, votre fournisseur d’accès à Internet est tenu de le faire, afin que l’historique des recherches puisse être mis à la disposition des forces de l’ordre si nécessaire. Par conséquent, lorsque vous réfléchissez à la manière de protéger votre vie privée en ligne, vous devez vous demander comment éviter d’être suivi sur le Web.

Une façon d’empêcher Google et d’autres organisations de suivre votre historique de navigation est d’utiliser un mode de navigation privé. Il s’agit du mode Incognito si vous utilisez le navigateur Chrome, ou du mode Privé si vous utilisez le navigateur Firefox. Si vous utilisez un PC partagé, ou si vous utilisez le PC de quelqu’un d’autre en tant qu’invité, l’utilisation de la navigation privée signifie que vos identifiants de connexion ne seront pas stockés sur l’ordinateur (et que votre ami ne recevra pas d’annonces ciblées adressées à vous).

Vous pouvez également télécharger des extensions de navigateur qui vous empêcheront d’être suivi par le biais de cookies, ce qui empêchera les sites de charger des annonces intrusives et ciblées. Veillez à n’utiliser que des extensions provenant d’organisations réputées. Les pirates informatiques sont connus pour créer des logiciels malveillants qui se font passer pour des applications et des extensions améliorant la sécurité.

Il se peut toutefois que votre historique de recherche soit toujours conservé sur les serveurs de Google. Google réalise des bénéfices en comprenant votre historique de recherche et en utilisant celui-ci pour vous présenter des annonces personnalisées. Si cela ne vous convient pas et que vous souhaitez renforcer vos paramètres de confidentialité en ligne, essayez d’utiliser un autre moteur de recherche.

Toutefois, votre fournisseur d’accès à Internet peut toujours voir votre activité. Si vous préférez que cela n’arrive pas, alors c’est une autre raison d’utiliser un VPN. Un VPN empêche-t-il le piratage de vos communications ? Oui. Un VPN empêche-t-il également votre fournisseur d’accès à Internet de surveiller votre activité ? Oui. Il utilise la même méthode dans les deux cas. Vos communications sont chiffrées. Votre fournisseur d’accès à Internet ne détient pas la clé de chiffrement et ne peut donc voir qu’un flux de charabia. De plus, vous ne pouvez pas être suivi par le biais de cookies ou d’autres méthodes de suivi, car le VPN masquera également votre adresse IP. Par conséquent, personne ne peut voir d’où proviennent vos communications.

Enfin, n’oubliez pas de vous déconnecter de vos comptes lorsque vous cessez de les utiliser. Il ne suffit pas de fermer l’onglet ni même le navigateur. Facebook, par exemple, suit les utilisateurs même si Facebook n’est pas ouvert dans leur navigateur. Pour empêcher le réseau social de suivre votre activité, vous devez vous déconnecter. Et il va sans dire que si vous êtes connecté à une banque ou à un compte de courtage, vous devez vous déconnecter correctement.

Comment protéger votre vie privée en ligne : choisir ce que vous publiez en ligne

Il n’est pas nécessaire de tout publier en ligne. Pour des raisons tout à fait innocentes, il se peut que vous ne vouliez pas que tout le monde connaisse certains aspects de votre vie. Par exemple, certaines personnes trouvent leur deuxième prénom gênant ou ont simplement des loisirs qu’elles ne veulent pas partager sur leur lieu de travail. Vous pouvez protéger votre vie privée en ligne en déterminant clairement le contenu que vous souhaitez diffuser en ligne et les personnes qui peuvent y avoir accès.

Il convient de se demander si les informations personnelles que vous publiez sur les réseaux sociaux pourraient avoir des conséquences sur la sécurité. Les questions de sécurité sur Internet sont aussi celles du monde réel. Par exemple, il est peut-être tout à fait naturel de montrer aux gens que vous passez un bon moment à Disneyland, mais c’est aussi une information qu’un cambrioleur serait très heureux de connaître. Si les questions relatives à la sécurité de votre compte bancaire portent sur le nom de jeune fille de votre mère, votre première voiture ou le nom de votre animal de compagnie, ne publiez pas ces informations sur les réseaux sociaux.

Examinez attentivement les informations que les différentes plateformes de réseaux sociaux rendent automatiquement accessibles, comme votre localisation ou les personnes avec lesquelles vous vous trouvez. Beaucoup de gens ne réalisent pas que les champs « à propos » contiennent une grande partie des informations dont les criminels ont besoin pour réussir un vol d’identité ou qui pourraient être utilisées dans le cadre d’un exploit d’ingénierie sociale. Avez-vous rendu votre date de naissance publique pour que vos amis connaissent votre date d’anniversaire ? Voilà un autre type d’information que votre banque et d’autres comptes sensibles utilisent souvent comme identifiant. Explorez les paramètres de confidentialité de vos comptes de réseaux sociaux pour déterminer exactement ce que vous voulez que les internautes voient.

Si vous utilisez LinkedIn, vous ne savez peut-être pas que sa section « activité » permet à tout le monde de voir ce que vous avez fait. Votre employeur peut notamment voir que vous avez fait des recherches et suivi quelques autres entreprises. Si vous cherchez un autre emploi, ce n’est plus un secret. Décochez le paramètre « activité » si vous ne voulez pas que tout ce que vous faites sur LinkedIn soit public.

De nombreux utilisateurs avertis de Facebook limitent désormais leurs publications à leurs « amis uniquement ». Cependant, si vous changez un message en « public », peut-être parce que vous avez partagé un lien vers une campagne électorale que vous voulez que vos amis puissent partager, cette autorisation pourrait dorénavant être appliquée à tous vos futurs messages. Vérifiez que l’option « amis uniquement » est toujours activée par défaut.

Tant que nous parlons d’amis, êtes-vous certain de connaître tous vos amis sur Facebook ? Devez-vous rester ami avec cette personne que vous avez rencontrée en vacances il y a cinq ans, mais que vous n’avez pas revue ou dont vous n’avez pas eu de nouvelles ? Vous pouvez modifier vos paramètres Facebook pour vous protéger des pirates informatiques qui envoient de fausses demandes d’ajout à votre liste d’amis. Limitez les demandes d’ajout aux « amis d’amis » pour réduire vos chances d’être ciblé.

Vous pouvez également envisager de ne pas rendre votre adresse email et votre numéro de téléphone accessibles au public sur vos profils de réseaux sociaux. Limitez l’accès à vos coordonnées à vos « amis uniquement » ou rendez celles-ci même entièrement privées. Par la même occasion, vous pouvez envisager de désactiver l’indexation par les moteurs de recherche. Cela signifie que si une personne effectue une recherche sur Google à partir de votre nom, elle ne pourra pas voir toutes vos publications sur Facebook.

Il n’y a pas de vie privée sans sécurité

Bien que nous nous soyons penchés sur la manière de protéger votre vie privée en ligne, il est primordial que vous assuriez d’abord votre sécurité en ligne. La vie privée et la sécurité en ligne vont de pair. Nous avons déjà parlé de la manière dont vous pouvez protéger vos communications sur Internet, mais vous devez également protéger les appareils que vous utilisez pour y accéder, qu’il s’agisse d’ordinateurs portables, de PC, de smartphones ou de tablettes.

Voici quelques conseils utiles pour assurer la sécurité de vos appareils :

  • Installez des logiciels antivirus et antimalware fiables. Les logiciels anti-piratage assurent que vos appareils sont protégés contre les menaces les plus courantes, comme les enregistreurs de frappe, les ransomwares et les chevaux de Troie. Nous recommandons Kaspersky Total Security comme protection la plus complète contre les pirates informatiques et les logiciels malveillants.
  • Veillez à mettre régulièrement à jour votre système d’exploitation et vos autres logiciels, surtout lorsque des correctifs de sécurité sont publiés. Les pirates informatiques utilisent souvent les vulnérabilités de logiciels obsolètes pour s’introduire dans le système. Ne leur en donnez pas l’occasion. (Remarque : Si vous utilisez un système d’exploitation qui n’est plus mis à jour, comme Windows 7, qui n’est plus pris en charge depuis janvier 2020, vous devriez le remplacer, car il représente une cible facile pour les pirates informatiques.)
  • Faites attention lorsque vous cliquez. Les pirates informatiques recourent souvent au « phishing » (hameçonnage) en envoyant de faux emails qui prétendent provenir de votre banque ou d’eBay, mais qui redirigent l’utilisateur vers un autre site dans le but de voler ses identifiants de connexion. Lisez attentivement l’email, consultez la source de la page et survolez les liens avec votre souris pour voir où ils mènent. D’autres tentatives d’hameçonnage visent à vous faire cliquer sur un lien vers une photo ou un article de presse, mais chargent un logiciel malveillant sur votre appareil lorsque vous y accédez.
  • Veillez à protéger votre smartphone. Utilisez le verrouillage de l’écran et un code PIN pour le protéger contre tout accès non autorisé. Ne débridez pas votre appareil et n’utilisez pas le mode super-utilisateur sur celui-ci. Cela peut permettre aux pirates informatiques de modifier vos paramètres et d’installer leurs propres logiciels malveillants. Il est conseillé de télécharger une application qui vous donne la possibilité de supprimer à distance toutes les données de votre téléphone. En cas de vol de celui-ci, vos données sont sécurisées dès que vous activez l’application.
  • Lorsque vous téléchargez des applications, vérifiez les autorisations dont elles ont besoin. Une application qui requiert l’accès à votre appareil photo, votre microphone, vos services de localisation, votre calendrier, vos contacts et vos comptes de réseaux sociaux est une menace importante à la protection de votre vie privée en ligne. Le célèbre jeu, Pokémon Go, exigeait des autorisations qui lui donnaient, en réalité, le droit de voir et de modifier à peu près tout dans votre compte Google, sauf le mot de passe, un problème qui a été rapidement résolu grâce à une mise à jour limitant les autorisations requises.
  • Supprimez les données, les programmes et les comptes que vous n’utilisez plus. Plus vous avez d’applications ou de programmes actifs, plus le risque que l’un d’entre eux soit compromis est grand.
  • Utilisez des mots de passe forts pour sécuriser vos appareils, votre accès à Internet et vos comptes. Les meilleurs gestionnaires de mots de passe créeront même un mot de passe totalement aléatoire et extrêmement fort pour chacun de vos comptes. Mais quoi que vous fassiez, ne perdez pas le mot de passe principal de votre gestionnaire de mots de passe.
  • Pour réduire les risques de piratage de vos comptes, vous pouvez également modifier vos mots de passe tous les six mois
  • Protégez votre vie privée et votre sécurité en ligne en utilisant autant que possible l’authentification à deux facteurs. Celle-ci vous permet de renforcer votre sécurité en exigeant une deuxième forme de vérification d’identité en plus de votre mot de passe, comme un code SMS envoyé à votre téléphone, une empreinte digitale, ou un dongle ou un identifiant physique de sécurité que vous pouvez brancher par USB.

Surveiller votre vie privée pour détecter toute violation éventuelle

Vous avez peut-être bien protégé votre vie privée sur Internet, mais l’entreprise chargée de veiller au respect de votre vie privée à l’autre bout doit également faire son travail. Il arrive parfois que la sécurité soit compromise et que les données personnelles de clients soient divulguées ou détruites. Bien que les entreprises disposent généralement de plans de gestion de crise leur permettant de mener une campagne de communication avec leurs clients et de rectifier le tir en cas d’atteinte à la protection des données, il y a plusieurs choses que vous pouvez faire pour rester protégé correctement.

Tout d’abord, surveillez régulièrement vos comptes financiers. Prenez note de toute opération ou retrait inattendu et examinez-les. L’opération peut être innocente. Par exemple, il peut s’agir d’un prélèvement automatique qui a été traité avec un mois de retard. Cependant, elle peut aussi révéler que votre compte a été compromis.

Vérifiez également vos rapports de crédit. Si vos données personnelles ont été utilisées à des fins d’usurpation d’identité, votre rapport de crédit vous indiquera si quelqu’un a essayé de demander un crédit en votre nom. Cela ne vous coûtera pas un centime si vous êtes malin, puisque chacune des trois agences de crédit (Equifax, Experian et TransUnion) doit vous remettre un rapport gratuit tous les 12 mois.

Dès que vous entendez parler d’une atteinte à la protection des données qui pourrait vous concerner, modifiez le mot de passe du compte qui pourrait être touché. Vous pouvez également envisager de modifier les mots de passe d’autres comptes, surtout si leurs mots de passe sont semblables à celui utilisé sur le compte compromis. Modifiez également les réponses à vos questions de sécurité, même si cela signifie que vous devez inventer un nouveau nom de jeune fille pour votre mère et un nouveau nom pour votre premier animal de compagnie. Vous pouvez également utiliser un gestionnaire de mots de passe sécurisé qui vous aide à conserver vos mots de passe en un seul endroit et à les protéger.

Ne répondez pas aux emails d’une entreprise qui vous signale une infraction et qui vous demande de cliquer sur le lien présent dans l’email pour modifier vos informations d’identification ou de téléphoner à un numéro. Il pourrait s’agir de tentatives d’hameçonnage. Utilisez plutôt le site Web de l’entreprise concernée ou appelez un numéro de téléphone que vous connaissez déjà pour vérifier si une violation a effectivement eu lieu.

Articles connexes

Les risques d’atteinte à la vie privée en ligne… que pourrait-il arriver de pire ?

Conseils de prévention du vol d’identité pour les utilisateurs de Facebook

Le piratage des célébrités et ses effets sur vous

10 conseils pour améliorer la protection de votre vie privée sur Internet

Qu’est-ce que la confidentialité des données ?

Comment Internet remet-il en cause la protection de la vie privée des individus ? Nous analysons les menaces et vous indiquons comment protéger vos données.
Kaspersky Logo